Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 23:50

Mise à jour du 2 octobre 2108:

Suite aux perquisitions ou "visites domiciliaires" qui ont eu lieu ce jour dans le centre Zahra dirigé par Gouasmi, ce dernier accuse évidemment "Israël" d'en être à l'origine. 


Les médias rappellent à cette occasion sa proximité avec Dieudonné et Soral. Le trio avait dirigé une " Liste antisioniste" lors des élections européennes de 2009. Gouasmi s'était distingué par la violence antisémite de ses propos (voir ci-dessous). Soral avait reconnu que leur liste avait été financée par le régime iranien à hauteur de 3 millions d'euros. 

 

Gouasmi se réclame ouvertement de la dictature iranienne et du régime de Bachar El-Assad ainsi que du Hezbollah qui intervient massivement en Syrie contre la population de ce pays.  

 

Son " centre spirituel" a également accueilli l'imposteur néo-nazi Kémi Seba, qui avait menacé les Juifs suite au meurtre de Ilan Halimi et avait organisé une descente violente dans le quartier juif du Marais à Paris. Depuis il s'est reconverti dans le soutien à Poutine et Trump et un prétendu engagement panafricain.

La "spiritualité" affichée par le centre Zahra de Gouasmi relève plutôt du soutien aux crimes contre l'humanité, notamment en Syrie.

Quelques jours plus tard, l'ancien compagnon de route de Soral,  le "reporter" Vincent Lapierre, est venu réaliser un reportage complaisant auprès du centre Zahra et de son chef Gouasmi, représentant du régime iranien, en répercutant les propos antisémites de ce dernier. 

 MEMORIAL 98

 

 

  

 

Aucune doute : Dieudonné, Soral et Gouasmi sont des antisémites.  L'appellation de leur "Liste antisioniste" pour le scrutin européen n'est qu'une couverture sémantique pour appeler à la haine anti-juive.
 

 

                                      Gouasmi, Dieudonné, Soral présentent leur liste

Notons que le troisième homme de la liste, Yahia Gouasmi, est rarement cité alors que c'est lui qui tient les propos les plus virulents. Gouasmi est aussi celui qui semble assurer le financement de la campagne, dont il avait d'ailleurs annoncé la tenue depuis un certain temps.
Lors de la conférence de presse de lancement le 24 Avril ( http://www.dailymotion.com/video/x93wcj_conference-presse-election-europeen_news)  Soral et Dieudonné se tournent consatamment vers lui afin de fixer le nombre de régions qui seront couvertes, en fonction des moyens financiers qu'il mettra en place.

Parmi les propos de Gouasmi, président du « Parti antisioniste de France » déjà crée par ses soins, du Centre Zahra et d'une improbable Fédération des chiites de France: 
« Le sionisme a gangrené notre société. Il gère les médias. Il gère l'éducation de nos enfants. Il gère notre gouvernement... et tout cela pour l'intérêt de l'étranger. L'intérêt de l'entité sioniste israélienne. Ils sont arrivés en France,... une fois qu'ils [les juifs] se sont stabilisés, une partie d'entre eux se sont développés dans le sionisme (...). Ils ont pris le pouvoir en France, le pouvoir des médias, les trusts, la politique. Croyez-moi : gauche comme droite n'est que du sionisme. Il n'y a rien d'autre.. Et dénoncer tous les hommes politiques qui font l'apologie et le soutien du sionisme, quels qu'ils soient et dire qui sont les vrais Français et qui défend les intérêts de la nation ».
« Le sionisme il est en train d'éduquer tes enfants. Tu n'as plus autorité sur tes enfants. Il est en train de les orienter comme ils veulent, où ils veulent, même comment il faut voter. Le sionisme est chez vous, et chez nous. Il divise le foyer. Il divorce le foyer. A chaque divorce, moi je vous le dis, il y a un sioniste derrière. A chaque chose qui divise une nature humaine, il y a derrière un sionisme. C'est ce que nous croyons. Et c'est ce que nous allons démontrer. Pour nous, le sionisme, c'est un mal... la France est occupée par le sionisme. C'est ce sionisme que De Gaulle a pointé du doigt, et cet atlantisme. Nous sommes là pour libérer la France. (...)».

Leur antisémitisme sera amplement démontré par leur campagne électorale. Mais l'interdire avant même qu'elle ait débuté revient à les placer une fois de plus au centre du débat et à leur donner une place de « martyrs ».

Le piège a bien fonctionné : face aux provocations du trio Dieudonné-Soral-Gouasmi, Claude Guéant agite la menace d'une interdiction de leurs listes « anti-sionistes ».

Quelle aubaine pour ces agitateurs antisémites, d'autant que Guéant a choisi de faire sa déclaration au micro de Radio J.
 

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, a bien raison de s'interroger sur "les calculs derrière" l'hypothèse d'une interdiction des listes aux européennes et il ajoute : "A quoi joue l'Elysée et à quoi joue M. Guéant? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela? Pourquoi ce coup de pub?"... J'étais présent au Parlement européen quand j'ai entendu M. Le Pen répéter des propos d'inspiration négationniste sur le fait que les chambres à gaz étaient un détail: alors il faudrait interdire les listes Front national aussi", a aussi indiqué l'euro-député socialiste.

Guéant et Sarkozy veulent se donner le beau rôle, après avoir mené une campagne présidentielle tournée vers l'électorat de Jean-Marie Le Pen. Notons qu'à cette époque Dieudonné et Soral soutenaient le chef du l'extrême-droite. Soral était membre du comité central du FN, sur décision personnelle de Le Pen, et Dieudonné multipliait les signes de connivence avec le président du FN.
Le Pen leur rend d'ailleurs la politesse en se portant immédiatement à leur secours.

Ce trio antisémite est  à combattre ; ce n'est pas Guéant et Sarkozy qui porteront ce mouvement.

(voir aussi nos articles précédents Tariq Ramadan avec Dieudonné et Soral : vers l'antisémitisme?
Dieudonné, Faurisson, Le Pen : décryptage.
Le Pen et Dieudonné: la grande famille des antisémites.
Le Pen et le "détail": décryptage


Memorial 98

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Tipanda 04/05/2009 23:19

D'un côté "Il est interdit d'interdire", de l'autre "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté."Après avoir longtemps soutenu la première formule, je me range de plus en plus souvent du côté de Saint-Just. Le refus d'utiliser les outils juridiques et judiciaires contre le FN nous a conduits au scandale de 2002 : le "choix" entre droite et extrême droite. Il vaudrait mieux que l'expérience ne se reproduise pas ; les fachos de tout poil nous prendraient vraiment pour des idiots. Le pire c'est qu'ils n'auraient  pas tort.