Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 17:52

(ci-dessus Dieudonné avec le négationniste Faurisson et le fasciste Frédéric Chatillon, proche conseiller de Marine Le Pen)

 

MISE A JOUR du 7 juin 2017:

Grande et excellente nouvelle: la Cour de Cassation de Belgique confirme le verdict du Tribunal de Liège et de la Cour d'appel. La condamnation est donc définitive. Et une bonne nouvelle ne vient jamais seule: le négationniste français Robert Faurisson, inspirateur de Dieudonné et vedette particulière de ses "spectacles", vient d'être débouté d'une plainte pour diffamation avec des attendus importants qui ouvrent de nouvelles perspectives dans le combat contre les négationnistes. 

 


Deux mois de prison ferme et 9 000 euros d’amende. La Cour de cassation belge a validé, mercredi 7 juin, la condamnation de l’humoriste français Dieudonné pour incitation à la haine et tenue de propos antisémites en 2012. 

Dieudonné avait saisi la plus haute juridiction belge après sa condamnation prononcée en janvier par la cour d’appel de Liège (voir ci-dessous). Mais la Cour de cassation a rejeté la « majeure partie » de ce pourvoi, ne cassant l’arrêt de la cour d’appel que sur un point portant sur la contribution de Dieudonné à un fonds d’aide aux victimes, a précisé l’agence de presse belge.

L’affaire ne sera dès lors pas renvoyée devant une autre cour et la condamnation à deux mois de prison ferme et à une amende de 9 000 euros prononcée en janvier reste donc « exécutoire », selon la même source.

Des propos tenus en 2012

 

Dieudonné était poursuivi pour des propos tenus lors d’un spectacle en mars 2012 à Herstal, dans la région de Liège, devant un millier de spectateurs, et qui avait été enregistré par la police. La condamnation en première instance avait été prononcée en novembre 2015 par le tribunal correctionnel de Liège, en l’absence du polémiste, qui avait fait appel.

A l’issue de son enquête sur les propos de l’humoriste français, la justice avait retenu plusieurs préventions, qui ont été retenues par la cour d’appel de Liège : incitation à la haine, tenue de propos antisémites et discriminatoires, diffusion d’idées à caractère raciste, « négationnisme » et « révisionnisme ».

 

C'est une décision particulièrement importante et positive car  le tribunal  de Liège avait  analysé en détail la continuité nazie de la propagande de Dieudonné. 

 

Le tribunal de grande instance de Paris a jugé, mardi 6 juin, qu’écrire que M. Faurisson est « un menteur professionnel », un « falsificateur » et « un faussaire de l’histoire » est conforme à la vérité. Il a en conséquence relaxé la journaliste du Monde Ariane Chemin qui était poursuivie pour diffamation. L’homme, aujourd’hui âgé de 88 ans, attaquait cette dernière, pour la réédition, en septembre 2014, , d’un article publié le 21 août 2012.

Jusqu’ici, Robert Faurisson perdait ses procès en diffamation uniquement au bénéfice de la « bonne foi » de l’auteur des propos diffamatoires. Même Robert Badinter n’a été relaxé le 21 mai 2007 qu’au titre de cette condition prévue par loi de 1881 sur la presse. Il avait utilisé les termes de « faussaire de l’histoire » sur Arte, en 2006.

« Ce jour est à marquer d’une pierre blanche », affirme Catherine Cohen, l’avocate de Mme Chemin. La présidente de la 17e chambre correctionnelle de Paris, Fabienne Siredey-Garnier, signe un jugement extrêmement détaillé pour constater que « l’offre de preuve de la vérité des faits diffamatoires » apportée par la journaliste est « parfaite, complète et corrélative aux imputations dans toute leur portée ». Ce qui produit un « effet absolutoire », alors que les propos sont reconnus diffamatoires. 

Invité par le parquet, lors de l’audience du 9 mai, à ne pas prononcer une énième relaxe au titre de la bonne foi, le tribunal s’est livré à un examen minutieux des nombreuses condamnations de M. Faurisson pour « contestation de crimes contre l’humanité », et des non moins nombreux jugements qui le déboutaient de ses actions en diffamation. « Toutes ces décisions n’ont de cesse que de stigmatiser, en des termes particulièrement clairs, les manquements et les abus caractérisant ses méthodes », peut-on lire dans le jugement. Et de rappeler « l’absence de caractère scientifique de ses travaux ».

Memorial 98 qui place au coeur de son combat la lutte contre les négationnismes, se réjouit de ces deux décisions judiciaires.

 

MEMORIAL 98

 

 


Mise à jour du 20 janvier 2017: confirmation de la condamnation et que la quenelle est bien un salut nazi.

La justice belge confirme en appel la condamnation de Dieudonné à 2 mois de prison ferme et 9000 euros d'amende pour incitation à la haine et propos antisémites. Nous nous en félicitons. Dieudonné devra également publier la décision du tribunal (soit 20 pages très argumentées; voir ci-dessous) à ses frais dans les deux grands quotidiens francophones belges Le Soir et La Libre Belgique. C'est une décision particulièrement importante et positive car  le tribunal a analysé la continuité nazie du condamné

Il semble que Dieudonné ne devrait toutefois pas avoir à aller en prison. « En Belgique, on n’éxecute jamais les peines de deux mois de prison ferme », a expliqué MEric Lemmens, représentant des organisations juives de Belgique


 

En même temps Dieudonné vient de renoncer à faire appel de la décision de justice française concernant la caractérisation de la quenelle comme un salut nazi . En décembre 2013, le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), avait réagi  à la publication de photos de militaires français faisant une « quenelle », selon lui un « salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ».

 

 

Mise à jour du 22 juin 2016:

 

Dieudonné et ses acolytes ont été condamnés récemment en appel à propos de la "quenelle" néo-nazie et de la solidarité manifestée à l'égard du tueur antisémite de l'Hyper-Cacher, Coulibaly. Mais ces condamnations se limitent à des peines avec sursis et à des amendes, loin de la décision du tribunal de Liège (ci-dessous). 

 

Mise à jour du 9 mai 2016:

La volonté de profanation antisémite et négationniste se poursuit chez les adeptes de Dieudonné. Le 5 mai dernier, journée internationale de commémoration de la Shoah, trois hommes ont été arrêtés à Lyon alors qu’ils se prenaient en photo en train de faire une “quenelle” devant les tentes dressées pour la commémoration place des Terreaux. Ils suivaient ainsi l'exemple de Soral, acolyte de Dieudonné, qui est allé faire une "quenelle" au Mémorial de la Shoah à Berlin

Memorial 98

 

C'est un véritable tournant judiciaire qui vient d'avoir lieu devant le tribunal correctionnel de Liège ce 25 novembre. Dieudonné a été reconnu coupable d’incitation à la haine ou à la violence à l’encontre des personnes handicapées, des homosexuels et de la communauté juive, de diffusion d’idées visant à attiser la haine ou prônant la supériorité raciale et de négationnisme. Il a écopé d’une peine de 2 mois de prison ferme et de 9000 euros d’amende. C'est la première fois que Dieudonné est condamné à une peine de prison sans sursis. Ce jugement fait suite à une plainte déposée par différentes associations après un "spectacle" à Herstal le 14 mars 2012

 

Mais ce sont surtout les attendus du jugement qui sont importants et qui marquent enfin, pour la première fois, la caractérisation judiciaire de Dieudonné dans le champ du "national-socialisme", c'est à dire du nazisme. En clair Dieudonné est un néo-nazi. Nous nous félicitons de cette décision qui intègre le jugement très récent de la cour européenne de justice à propos du même Dieudonné.

 

Pour notre part cela fait plusieurs années que nous caractérisons ainsi celui qui n'a cessé de radicaliser son propos depuis ses premières diatribes antisémites et de reprendre diverses horreurs en effet tirées de l'univers nazi, concernant les handicapés.

Cela fait aussi plusieurs années que nous bataillons contre l’indulgence et la complaisance dont bénéficie l'agitateur antisémite de la Main d'Or ainsi que contre la réticence à le désigner comme un néo-nazi.

 

Le juge Kuty du tribunal de Liège a détaillé chaque élément du jugement, expliquant à quel point les propos émis par Dieudonné à Herstal forment les éléments constitutifs des infractions pour lesquels il était poursuivi. Ce jugement sera publié in-extenso dans la presse, aux frais de Dieudonné.

Ainsi, le tribunal se dit « frappé par le fait que le prévenu fasse siennes diverses thèses national socialistes ». Dieudonné a ainsi évoqué la trisomie 21 en parlant d’un pseudo ami qui en serait atteint : « normalement on ne les laisse pas vivre mais lui, il est passé sur le côté », déclarait-il dans son show. Il estime donc que les personnes handicapées sont « indignes de vivre », conclut le tribunal, qui rappelle que le premier programme de meurtre du national socialisme était la suppression des handicapés mentaux.

Au sujet des homosexuels, Dieudonné, résume le tribunal, « tend à les présenter comme des personnes lubriques, dégénérées, n’ayant aucune pudeur ». Il tente aussi de dresser les personnes musulmanes contre les homosexuels, résume le tribunal, en expliquant que les musulmans qui doivent prier dehors parce que la mosquée est pleine sont réprimandés tandis que les pseudo « actes lubriques » des homosexuels en rue, en référence notamment à la gay pride, sont cautionnés. « Les homosexuels étaient envoyés dans les camps de concentration par le régime hitlérien », rappelle le jugement.

Enfin, en « utilisant un catalogue d’insultes et injures », le Français parle de la communauté juive, qualifiant notamment le Talmud de « merde », évoquant un « terrier à rats d’Israël », fustigeant l’attitude de diverses personnes d’origine juive « en utilisant une phraséologie évoquant sans ambiguïté de vieilles rengaines national- socialistes ».

Entendu au sujet des faits par le biais d’une commission rogatoire internationale, Dieudonné M’Bala M’Bala avait invoqué le "droit à l’humour". Il était absent à l’occasion de son procès, mais le juge lui a tout de même répondu que la Cour européenne de justice avait eu l’occasion, tout récemment le 10 novembre, de rappeler au prévenu que « la justification d’une politique pro-nazie ne peut bénéficier de la protection de l’article 10 de la convention européenne des droits de l'Homme » et que « une prise de position haineuse et antisémite caractérisée, travestie sous l’apparence d’une production artistique, est aussi dangereuse qu’une attaque frontale et abrupte ».

 

Un cap est maintenant franchi. Il faudra en tirer toutes les conséquences, car comme nous l'écrivions à propos de son acolyte Soral, tout aussi néo-nazi: "...L’année prochaine à la Main d’Or, donc, ou celle d’après, peu importe. Les vents mauvais finissent toujours par tourner, le compte des injures racistes sera un jour collectivement soldé..."

 

Il faut notamment se pencher sur l'influence, dans la dérive terroriste de certains, de la propagande complotiste, raciste, antisémite, néo-nazie, distillée depuis des années par Dieudonné et Soral.

 

MEMORIAL 98

 

 

 

Partager cet article

Repost 1
Published by memorial98
commenter cet article

commentaires