Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 19:14


Comment expliquer que Youssef Fofana, tortionnaire et assassin de Ilan Halimi, ait récusé son avocate, Maître Coutant-Peyre,  et ait choisi de la dénoncer comme « juive » ?
Selon ses propres termes à l'audience : « Coutant-Peyre... Peyre, c'est juif, non ? » Puis il a ajouté: « On veut déjà me tuer... Donc, je ne vais pas m'entourer de gens comme ça. »

Fofana indiquait ensuite qu'il ne parlerait plus qu'à trois personnes  lors du procès, dont l'avocat de la famille Halimi, Maître Szpiner en tant que « représentant des Juifs de France, du monde, et de l'Etat d'Israël"
Coutant-Peyre semblait pourtant présenter les meilleures « garanties » possibles pour Fofana. Elle est une proche collaboratrice de Roger Garaudy et responsable de son association et de sa revue négationniste intitulée « A contre nuit ». Elle est également l'épouse du tueur Carlos avec qui elle a convolé, après l'avoir défendu. Quelle meilleures garanties que le chantre international du négationnisme et ce grand « antisioniste », incarcéré pour terrorisme ?
 
Carlos vient d'ailleurs de rendre public son soutien à la liste  "antisioniste" de Dieudonné et Soral, laquelle en retour se félicite de ce renfort et le salue chaleureusement.

L'explication  la plus probable est qu'il s'agit d'un écho des divergences dans le milieu « antisioniste » extrémiste.

Fofana est depuis le début soutenu et parrainé  par le groupe de Kemi Seba (Tribu Ka puis MDI) qui s'est proclamé protecteur de l'accusé et a même menacé à la cantonade de représailles, si le procès ne se déroulait pas « correctement ».
Or Seba a entre-temps a refusé de participer à la liste «antisioniste »  de Dieudonné-Gouasmi-Soral.
Sa divergence officielle porte sur l'"anticommunautarisme" affiché de la liste et sur la personnalité de Soral. Seba se présentant comme un défenseur acharné des « communautés » noire, arabe, blanche/européenne, asiatique, ne se retrouverait donc pas dans la posture affichée de la liste.
Il y a sans doute d'autres enjeux  de pouvoir et  de finances, qui entretiennent d'ailleurs d'âpres polémiques.
Il est à noter que ces différentes fractions « antisionistes » n'ont entre elles pas de divergences de principe sur la collaboration approfondie  avec des organisations d'extrême droite.
Dieudonné et Soral sont en cheville avec le courant dit « national-révolutionnaire » sans doute le plus proche du fascisme et avec les catholiques les plus intégristes. Seba s'organise avec  des  groupuscules violents tels que la Droite socialiste. Mais la mouvance de Seba a peut être du mal à accepter le style « bleu-blanc-rouge » affiché par la liste « antisioniste ».


Il se peut aussi que se manifestent ainsi des tensions avec le chiisme,  dont Gouasmi  se proclame le représentant en France. Kemi Seba, récemment converti à l'Islam après avoir violemment dénoncé cette religion "esclavagiste", avait été reçu en grande pompe au centre Zahra dirigé par Gouasmi, mais manifestement sans résultat concret.
On note aussi  que le seul avocat choisi et non récusé par Fofana est Me Ludot, militant de la droite dure, ancien défenseur de Saddam Hussein et membre de son comité de soutien. Il s'agit d'un profil peu compatible avec le chiisme de Gouasmi, agent du régime iranien,  dont la liste est soutenue par Carlos et Coutant- Peyre, qui du coup est proclamée « juive ».

 
L'antisémitisme obsessionnel et quelque peu conspirationniste  de ce milieu produit des effets apparemment inattendus
 
Memorial 98

Partager cet article

Repost0

commentaires

SIMON 01/06/2009 20:25

Et si Fofana n'était, au fond, qu'un sombre crétin ? On peut l'être et se montrer en même temps gravement nuisible.Croire à des histoires de tendances contre tendance (et pourquoi pas des "canaux", comme chez d'autres terroristes ?), ce serait faire trop d'honneur à une brute qui aurait tout juste fait un sous-gardien de camp, au temps des nazis qui semblent le fasciner.

memorial98 02/06/2009 22:42


Il ne s'agit pas essentiellement de Fofana mais de ceux qui s'agitent autour de lui.