Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 22:18
L'UMP blanchit Charles Millon, complice du Front National 

Mise à jour du 21 mars 2018 : malgré sa désignation par l'UMP, Charles Millon a été battu à l'époque lors des élections sénatoriales. C'était une bonne nouvelle qui n'enlevait rien au scandale de sa désignation. 
 
Vingt ans après, Millon grenouille toujours pour une alliance de LR et du FN. Il a été rejoint récemment par Thierry Mariani, ancien ministre de Sarkozy, haut-parleur de Poutine et soutien acharné de Bachar El Assad, qui reprend le flambeau de l'alliance de la droite avec le FN.
 
 
MEMORIAL 98
Après une parodie de « primaire » qui a consisté à multiplier les candidatures pour garantir que Charles Millon en sorte gagnant, celui-ci sera élu sénateur de l'Ain lors du prochain scrutin, avec le soutien de l'UMP. Avec lui reviendra au grand jour le spectre de l'alliance entre la droite et le FN 
Millon, proche de milieux catholiques intégristes et ancien ministre de la défense de Chirac et Juppé, s'est en effet rendu célèbre en se faisant élire président de la région Rhône-Alpes en Mars 1998, grâce à une alliance ouverte avec le Front National.
Son allié et compère frontiste était Bruno Gollnisch, déjà négationniste  et condamné plus tard à une peine de prison pour ses déclarations sur les chambres à gaz, toujours candidat à la succession de Le Pen.
Un autre pilier de l'alliance était Pierre Vial, fasciste et antisémite avéré, animateur du courant dit « païen » du FN, qui fut nommé vice-président de la commission culture du conseil régional.
Face au choc provoqué par les alliances entre la droite et le FN dans cinq régions, la résistance s'organisa, notamment contre Millon.
Pendant des mois, des dizaines de manifestations se déroulèrent à Lyon et dans toute la région.
Ainsi à Izieu, dans l'Ain dont il était à l'époque député, Charles Millon fut conspué le 19 juillet 1998, devant la stèle qui commémore le sort  de 44 enfants et 7 adultes juifs raflés dans ce village et morts pour la plupart en 1944 à Auschwitz. La présidente régionale de l'Amicale des déportés d'Auschwitz, Simone Lagrange, déportée à treize ans, demanda publiquement à  Millon de se retirer de cette commémoration en raison de son alliance avec un parti raciste et négationniste. Celui-ci ne partit qu'à la fin de la cérémonie, bafouant ainsi la mémoire des disparus, des survivants et de leurs familles.
Fin novembre 1998, il fut d'ailleurs  exclu de l'association du mémorial des enfants d'Izieu alors qu'il était, de par ses fonctions, membre de droit de sa direction.
Millon ne fut jamais maltraité par la droite qui tenta jusqu'au bout de sauver son emprise sur le conseil régional (voir notre article précédent 
Devedjian copie les insultes du Front national   qui comporte un récit plus détaillé de cette période et des ultimes tentatives de Sarkozy et Séguin pour sauver l'alliance entre la droite et le FN )
Après sa défaite en 1999, il fût nommé par Chirac ambassadeur à la FAO, acquérant au passage le statut de diplomate.

 
Dix ans plus tard, Millon et son groupe n'ont en rien modifié leurs conceptions de l'époque. Ils n'ont jamais exprimé le moindre regret à propos de leur alliance avec le Front National. Bien au contraire, Millon lui même se sent conforté par la victoire de Sarkozy, acquise avec les voix du FN, et la commente ainsi: « Nicolas Sarkozy a réussi là où j'avais échoué. J'avais dix ans d'avance, c'est tout... » ( journal La Croix du 2/11/07).
 
Lors des élections municipales de 2008 à Lyon le tête de liste UMP et ancien ministre Perben s'est allié avec les millonistes (voir notre article précédent Lyon: l'UMP avec les amis de Gollnisch )
 
Une nouvelle étape est maintenant franchie par la réintégration sénatoriale de celui qui restera marqué par son pacte avec le Front National.

MEMORIAL 98

Partager cet article

Repost0

commentaires

Tipanda 03/09/2008 23:00

La mode est à l'écologie : on recycle les ordures. cela ne les empêchera pas de finir dans les poubelles de l'histoire.