Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 21:06

 

 Un an après le début du soulèvement populaire, la répression ne s’est pas relâchée un seul instant. Les milliers de morts dont de nombreux enfants, le martyre des villes de Homs, de Deraa, n’ont pas convaincu les alliés de la dictature de faire le moindre geste. Les dirigeants chinois, qui massacrent le peuple tibétain et répriment leur propre population, soutiennent les pires régimes à travers le monde. Poutine, bourreau du peuple tchétchène, envoie des chargements d’armes à ses alliés syriens.

Le mouvement de solidarité s’efforce partout de peser, malgré toutes les difficultés. À l’occasion du premier anniversaire, plusieurs mobilisations auront lieu cette semaine à Paris et dans d’autres villes le 15 et le 17 mars. Nous vous appelons à y participer.

Vous pouvez retrouver la liste des manifestations sur le site SouriahHourialink.

 

Nous publions aussi une lettre ouverte au journal l’Humanité de la part de militants de la solidarité avec la révolte syrienne. Nous avions déjà soulevé le même type de questions dans nos précédents articles

(voir Syrie: un permis de tuer?

Syrie: agir contre la tuerie !

MEMORIAL 98

 Rassemblement en soutien au peuple syrien le 15 mars à 18h30 sur le parvis de l’Hôtel de Ville

Alors que la situation en Syrie ne fait qu’empirer, ce rassemblement permettra aux Parisiens d’exprimer leur solidarité envers le peuple syrien et de commémorer le 1er anniversaire du soulèvement. Depuis mars 2011, près de 10 000 syriens ont trouvé la mort dans leur lutte pour la dignité, la liberté et la démocratie.

En signe de fraternité, chacun est invité à se munir d’une bougie.

 


Image_Evenement20120315.png

 

 

Pour le Premier anniversaire de la Révolution Syrienne

Manifestation de soutien au peuple Syrien

Départ à 14h00 au métro Barbès, conjoint avec la Marche solidaire des peuples, jusqu’à l’Institut du Monde Arabe.

…Pendant un an, les Syriens ont été bien seuls dans leur résistance face à l’oppression quand d’autres continuent à vouloir soumettre le sort du peuple syrien aux intérêts géopolitiques de telles ou telles nations.

 

Aujourd’hui, en cet anniversaire de la Révolution Syrienne qui, sous les yeux du monde entier, s’est voulue résolument pacifique, montrons au peuple Syrien qu’il n’est plus seul dans sa lutte,que partout dans le monde, des femmes et des hommes sont solidaires avec la lutte universelle qu’il mène pour son droit à l’auto-détermination, son droit de choisir ses dirigeants, son droit de vivre dans un État de droit, son droit à la liberté et à la dignité.

Le Samedi 17 mars, à deux jours de l’anniversaire du déclenchement de la Révolution Syrienne, manifestons tous ensemble notre solidarité active avec la résistance du peuple syrien et notre exigence du droit des peuples à l’autodétermination. La solidarité internationale doit s’amplifier pour faire en sorte que, de toute urgence, les massacres cessent et les civils soient protégés.

Vive la révolution syrienne. Vive la Syrie Libre.

Organisations : SouriaHouria (SyrieLiberté) –Comité de la Déclaration de Damas – Collectif du 15 mars pour la démocratie en Syrie – – Pour une Syrie Libre – AAVS (Association d’Aide aux Victimes en Syrie) - Gauche Révolutionnaire Syrienne (GRS) – Collectif Urgence Solidarité Syrie  SNESUP-FSU – ADTF (Association Démocratique des Tunisiens en France) – Mémorial 98

PCF (Parti Communiste Français) – EÉLV (Europe Écologie Les Verts) – NPA (Nouveau parti anticapitaliste) – FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique) – PG (Parti de Gauche) – . . . . . . .

 

 

Syrie : lettre ouverte à la rédaction de l’Humanité

Monsieur le Rédacteur en chef,

 

Paris, le 8 Mars 2012

Lecteurs réguliers de divers périodiques dont l’Humanité, nous soussignés, sommes attentifs aux appréciations formulées sur l’actualité internationale. Nous sommes surpris et choqués par le traitement, dans les colonnes de ce journal, de la situation en Syrie depuis le soulèvement de Mars 2011, particulièrement les aspects suivants :

♦ Une insolite discrétion, aux antipodes d’autres médias, sur les atrocités de la terreur d’État,

♦ La présentation comme hypothèse non prouvée de l’ampleur des massacres, malgré les témoignages qui l’attestent

♦ La complaisance récurrente envers le régime Al Assad, ses alliés, ses affidés (Pierre Piccinin, ...)

♦ La mansuétude envers l’attitude de blocage à l’ONU de la Russie de Poutine et de la Chine,

♦ Le dénigrement par avance de toute initiative de l’ONU, de l’Europe, des pays arabes ; les pays du Golfe n’étant vus que comme "pétromonarchies", même si leurs peuples crient leur solidarité avec les Syriens.

♦ La présentation malveillante faite du Conseil National Syrien (CNS) en ignorant la Charte qui lie ses membres en vue d’une société démocratique, pluraliste et séculière, en le montrant comme purement " dominé " par une composante confessionnelle. Un tel traitement manque de professionnalisme, d'analyses et de nuances.

♦ La place accordée à des mouvances ou personnalités prônant un "dialogue" avec le régime criminel.

♦ L’image péjorative des déserteurs de l’armée syrienne, qui ont pourtant refusé, en payant le prix fort, de tirer sur la foule, accusés d’être ceux qui déclenchent une "guerre civile".

♦ Le renvoi dos-à-dos des agents du régime et des activistes dès lors que ces derniers prétendent s’armer,

♦ L’islamophobie rampante du journaliste de la rubrique, assimilant fréquemment musulman à islamiste radical.

♦ De troublantes parentés avec les positions "anti-impérialistes" de mouvances rouge-brun (Comité Valmy, ...).

♦ Le silence sur l'appui indéfectible de l'Iran et du Hezbollah (fourniture d'armes, de combattants, arrivée récente de 2 navires de guerre iraniens) au régime syrien : une intervention étrangère est donc déjà en cours, de longue date ...

♦ Une couverture inexistante ou minime du mouvement de soutien au peuple syrien en France.

Ces orientations qui selon nous et de nombreux lecteurs inspirent, pages en main, les articles de l’Humanité et de l’Humanité Dimanche (versions papier), ignorent " L’humain d’abord " et tournent le dos au devoir de solidarité envers le peuple syrien. Pire, elles sont de nature à dissuader le lecteur de s’y impliquer sous peine de croire qu’il serait alors voué à "rouler" tour à tour pour l’impérialisme, l’atlantisme, les États-Unis, ...

Elles apparaissent contraires aux positions du Parti Communiste Français qui jusqu’ici a signé tous les Appels à se ras- sembler ou à manifester en France pour la solidarité envers les Syriens, en étant y représenté au plus haut niveau.

Nous faisant l’interprète du malaise qui s’exprime parmi les acteurs (syriens, franco-syriens, français) du mouvement de solidarité envers le peuple syrien en France, nous demandons instamment en leur nom qu’il soit mis fin à ces orientations peu dignes à l’heure où Homs se meurt, ainsi qu’à l’ostracisme de la Rédaction de l’Humanité envers les organisations qui animent en France le mouvement de soutien au soulèvement syrien.

Leurs auteurs relèvent-ils d’une « certaine gauche pavlovienne qui, de l’Europe à l’Amérique latine, nous ressasse l’antienne usée du " complot israélo-américain contre la Syrie résistante " sans s’interroger un instant sur la nature du régime légué par Hafez al-Assad à son fils ni sur les forces sociales qui le soutiennent et celles qui déploient tant de courage et consentent tant de sacrifices pour s’en débarrasser », évoquée par l’écrivain Farouk Mardam Bey ?

Ignorent-ils ce qu’écrit aussi Khaled Khalifa, écrivain syrien ancien détenu politique : « Mon peuple est un peuple de paix, de café, de musique que j’espère vous savourerez un jour, de roses, dont j’espère qu’un jour le parfum vous parviendra, afin que vous sachiez que le cœur du monde est aujourd’hui exposé au génocide » ?

Attachés à l’Humanité, nous exhortons sa Rédaction, de concert avec les acteurs syriens, franco-syriens, français – du mouvement de solidarité envers le peuple syrien en France, qui nous l’ont demandé, à rompre avec ces dérives, et à tenir sa place dans ce mouvement qui exige la chute du régime, des sanctions contre les fauteurs de crimes contre l’Humanité, leur traduction devant les juridictions internationales, des mesures permettant que les civils soient de toute urgence protégés, une autodétermination ouvrant la voie à une Syrie libre. Les Syriens seront attentifs au sou- tien que les médias français, notamment l’Humanité, auront accordé ou non à leur soulèvement.

Cordialement,

G. Lauton, Université Paris 12, syndicaliste – Cl. Szatan, militant de la solidarité internationale – Collectif Urgence Solidarité Syrie.

120308 Lettre.Ouverte Humanite.Syrie

 

MEMORIAL 98

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires