Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 22:07


Le maire de Marseille a dénoncé les démonstrations de joie des supporters de l'équipe d'Algérie après sa victoire contre l'Egypte, mi-novembre dans des termes qui, tout à fait hors de propos, mettent en avant la question de l’Islam : « Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que quand après ils déferlent à 15.000 ou à 20.000 sur la Canebière, il n'y a que le drapeau algérien et il n'y a pas le drapeau français, cela ne nous plaît pas".

Quel rapport avec les « musulmans » ? Gaudin reprend en fait le vocabulaire qui avait cours au temps de la colonisation en Afrique du Nord et singulièrement en Algérie, alors qu’il occulte totalement le fait colonial. Ce nouveau dérapage verbal d’un dirigeant de la droite

(voir nos articles précédents Morano : récidive d’une collaboratrice du Front National

Hortefeux : le retour du refoulé ) est lié à un double contexte . D’une part il s’inscrit dans le « grandébat » sur l’Identité nationale, voulu par Sarkozy et Besson.

(voir Identité nationale : comment l’idée vint à Eric Besson ).

Au delà il renvoie à l’ambiguïté des dirigeants de la droite à l’égard du Front National, particulièrement dans les régions du Midi à forte implantation de pieds-noirs (voir Sarkozy, Gaudin, Estrosi: l'ombre du Front National

Des "collègues" du FN à la tête de l'UMP .)

  Dès 1986, JC. Gaudin, aujourd'hui vice-président du Sénat et de l’UMP, a constitué une alliance politique avec le Front National afin d’être élu à la tête de la région PACA. Il a géré de concert la région avec le parti d’extrême-droite jusqu'en 1992, à coup de nominations et de désistements réciproques lors des échéances électorales.

 

 Cette gestion commune a servi de laboratoire et de "modèle" à d’autres  dirigeants régionaux de la droite qui ont finalisé leurs accords avec le FN lors des élections régionales d’avril 1998

 Gaudin a ensuite  récupéré de nombreux cadres et élus FN locaux de sa région, rebaptisés par lui « droite républicaine » sans qu’ils aient rien changé de leurs idées et de leurs pratiques.

 

Un des fleurons de ce recyclage est  Daniel Simonpieri, maire de la villede Marignane qu'il a conquise en 1995 sous l'étiquette du FN,  puis intégré par Gaudin à l'UMP en 2004, et dont il a imposé l’investiture au nom de l’UMP pour les municipales de 2008.

Le député UMP de la circonscription, Eric Diard, a protesté et rappelé que Simonpieri avait inauguré dans sa ville une stèle en hommage aux généraux putschistes d'Algérie et aux membres de l’OAS.

 Ses protestations n’ont pas pesé face au choix de Gaudin qui préside aussi la commission nationale d’investiture de l’UMP. Diard a refusé cette investiture et présenté une liste qui a largement devancé celle de Simonpieri

Ce dernier avait déclaré au lendemain du premier tour de la présidentielle de 2007:

 «Beaucoup d'électeurs FN ont constaté que Nicolas Sarkozy disait les mêmes choses que Le Pen, mais que lui avait une chance de les mettre un jour en application. Ils ont donc voté utile. Parce qu'ils ont cessé de croire à l'accession de Le Pen au pouvoir» (cité dans Le Canard enchaîné du 25 Avril 2007).

Dans la période récente, Gaudin s’est illustré en prenant la défense de P.de Villiers lors du ralliement de celui-ci à Sarkozy (voir notre article De Villiers et son faux témoin ).

Le profil patelin de Gaudin et les dénonciations dont il est maintenant  l’objet de la part de l’extrême-droite ne peuvent pas dissimuler qu’il utilise sans réticence des thématiques xénophobes.

 

MEMORIAL 98

 

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires

Mirsa 17/01/2010 23:49


On se demande bien pour qui sont faites les lois antisémites et antiracistes ! çà fait peur tout ce remue méninges.... Une chose me targue l'esprit, quelle image renvoie t on au monde avec de tels
représentations ? Les US avec l'arrivée d'Obama ont fait un énorme pas en avant, et nous, regressons dans un bond énorme, 60 ans en arrière, ce n'est pourtant pas si loin ! mais bon ! espérons
qu'ils se lasseront ! Ma nièce m'a fair rire lors du dernier Match de la coupe du monde, elle est française d'origine kabyle par son père et italienne par sa mère. Elle supportait l'équipe de
Zidane qui finalement a perdu, elle en avait pleuré mais comme l'Italie avait gagnée, elle s'est vite requinquée le morale en disant "je m'en fous, je suis italienne aussi alors !" La vérité sort
de la bouche des enfants, elle n'avait alors que 7 ans vous imaginez ?