Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 01:12

 

Sur Facebook suivez l'actualité pluri-quotidienne de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme de Memorial 98 à l'adresse http://www.facebook.com/groups/348947755137242/.

Le groupe Facebook est le prolongement de ce site et rend compte de l'activité antiraciste et antifasciste.

L’élection des députés européens est doublement particulière : d’une part parce qu'elle porte sur l'Europe et son avenir mais aussi parce qu'elle se déroule selon des modalités moins antidémocratiques que le système majoritaire qui a cours dans notre pays. Il s’agit d’une forme de représentation proportionnelle, certes limitée par l’existence des grandes circonscriptions, mais néanmoins moins manipulatrices que les élections à caractère majoritaire.

Il ne s’agit évidemment pas ici de se prononcer pour telle ou telle liste de gauche mais d’appeler nos lecteurs à ne pas s’abstenir et à aller voter ce dimanche 25 mai. Le vaste éventail de listes à gauche permet à chacun de s’exprimer.

À la veille des élections européennes, la situation est inquiétante : la crise économique favorise dans de nombreux pays la progression de forces réactionnaires qui désignent les immigrés et d’autres groupes minoritaires comme responsables des difficultés économiques et sociales.  La droite officielle se radicalise et mène une offensive contre ce qu’elle nomme  le « multiculturalisme ». La déclaration de Sarkozy publiée à la veille du scrutin témoigne de cette orientation: il appelle à rejeter les accords de Schengen alors que ceux-ci représentent déjà une forme de forteresse européenne (voir 6 mai : voter contre le racisme  ). Les drames quotidiens qui se déroulent à Lampedusa et au large de la Grèce en témoignent. Des partis d’extrême-droite ou carrément néo-nazis s’installent comme en Grèce, en Hongrie et le "président d'honneur" du FN en appelle à la diffusion du virus Ebola afin d'exterminer des millions de migrants africains . La gauche traditionnelle ne tient pas ses promesses et recule face à la xénophobie.

Ainsi il y a bien un double objectif pour cette élection:

 Il s’agit de peser pour une Europe très différente celle que construisent les gouvernements et les classes dominantes. Nous voulons une Europe sociale, qui aligne vers le haut les acquis sociaux. Nous voulons une Europe  qui défende l’égalité des droits de tous et de toutes, qui ne soit pas une forteresse, qui respecte le droit d’asile, qui honore ses minorités, qui combatte la racisme, à l’inverse de ce que pratiquent les pouvoir actuels (voir Europe : vague de racisme, les gouvernements responsables ) Il s’agit aussi de combattre l'extrême-droite. Le risque existe de voir le Front National remporter de nombreux sièges en raison de l’abstention à gauche. La démobilisation et la démoralisation renforceraient ainsi par défaut le parti d’extrême-droite, qui exploite justement le découragement populaire. Une éventuelle victoire électorale du FN ne provoquerait sans doute pas  de sursaut ou d'"électrochoc",   mais aurait au contraire pour effet d'aggraver le défaitisme et le repli sur soi. Les défaites politiques démoralisent un peu plus ceux qui combattent les injustices.

L'absence de mouvements sociaux pèse déjà dans le sens de la démoralisation et du repli. Une éventuelle victoire politique du FN, notamment due à l'abstention dans l’électorat de gauche, prendrait dès lors un caractère particulièrement toxique.

Nous réitérons donc notre appel à participer partout au scrutin du 25 mai.


Memorial 98

 

voir aussi:

Premier mai 2014: résister au Front National.

Dieudonné : au-delà de la quenelle, l’escalade meurtrière.

Mandela: l'insolence de Sarkozy

Marine Le Pen: un dérapage?

Premier mai: agir contre la xénophobie en Europe.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires

tipanda 23/05/2014 07:26


Puisque la mémoire a une grande place dans nos références, rappelons-nous que des gens sont morts pour que nous puissions voter.