Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 23:08

La chasse aux immigrés va franchir une nouvelle étape.

Les députés UMP veulent durcir encore ce projet de loi. Ils sont encouragés dans cette direction par l’agitation gouvernementale. Ainsi le ministre de l’Identité Nationale Hortefeux convoque 19 préfets pour les inciter à pratiquer encore plus d’expulsions. Il répercute ainsi les ordres de Sarkozy qui veut remplir ses engagements à l’égard de l’électorat du Front national et réclame « du chiffre » (voir nos précédents articles Sarkozy et le Front National: une liaison dangereuse  Sarkozy-Le Pen: le livre qui révèle ). Les députés de droite y vont donc de leurs propositions : T. Marini veut introduire pour le regroupement des examens ADN pourtant interdits dans le droit français  en dehors de la criminalité, d’autres veulent créer des fichiers ethniques. Cette surenchère répressive rappelle la période des années 1996-1997 : Juppé premier ministre faisait envahir par la police l’église Saint Bernard et expulser les sans-papiers, les députés de droite de l 'époque pondaient  moult rapports et projets de loi contre l’immigration, Bernard Debré alors ministre de l’Intérieur prévoyait de contraindre à la délation contre les étrangers sans-papiers.
Ces projets furent stoppés par  d’importantes mobilisations ; c’est un combat équivalent qui est à l’ordre du jour.

Memorial 98

Notre association Mémorial 98, membre du collectif Uni(e)s contre une « immigration jetable », appelle à Paris au

Rassemblement devant l’Assemblée Nationale, contre le nième projet de loi sur l’immigration

Mardi 18 sept - 18 heures / place Pdt Edouard Herriot
(métro Assemblée nationale),

  Ci-dessous le texte de l’appel à ce rassemblement:
Le Gouvernement de M. Sarkozy soumet le 18 septembre à la discussion de l’Assemblée nationale un nouveau projet de loi relatif à « a maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile ».

Durant la précédente législature trois lois ont déjà été votées, 26 novembre 2003 sur l’immigration, 10 décembre 2003 sur le droit d’asile et enfin le 24 juillet 2006 sur le Code de l’entrée et du séjour des étrangers en France et du droit d’asile (CESEDA). En 4 ans, la procédure de regroupement familial a ainsi été modifiée par deux lois, mais aussi par deux décrets (17 mars 2005 et 8 déc. 2006), trois circulaires (17 janv. 2006, 27 déc. 2006 et 22 fév. 2007) et un arrêté (28 sept. 2006).

Le présent projet restreint encore le droit des étrangers !

En ce qui concerne le regroupement familial, il institue notamment un contrôle préalable de la connaissance de la langue française, l’obligation pour obtenir une carte de séjour de retourner dans le pays d’origine pour déposer la demande (même si la personne est rentrée légalement en France avec par exemple un visa touristique), il permet d’augmenter le niveau de ressources nécessaires jusqu’à 1,2 fois le SMIC, il renforce les menaces de suspension des allocations familiales via un nouveau « contrat d’accueil et d’intégration » familial….

En ce qui concerne le droit d’asile, il tire les conséquences de la création du ministère de Monsieur Hortefeux au triste nom de « ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement » en soumettant l’OFPRA, chargé de gérer le droit d’asile, à la politique de l’immigration.

Ainsi les lois récentes vont dans le même sens : restreindre le regroupement familial - immigration prétendument « subie » -, sélectionner l’entrée de travailleurs en fonction des besoins du marché de travail et les jeter dès qu’ils ne sont plus nécessaires - immigration dite « choisie » - et enfin restreindre l’exercice du droit d’asile. Mais cette diarrhée législative, alors même que les précédentes lois n’ont pas été mises complètement en œuvre, conduit légitimement à se poser la question des motivations réelles du gouvernement : la répétition des réformes ne vise-t-elle pas davantage à flatter les réflexes racistes et xénophobes dans la population et à exacerber la division des salariés qu’à actualiser le droit ?

Un pays se juge à la façon dont il accueille les étrangers sur son sol !

Alors que se multiplient les contrôles policiers dans les entreprises et jusqu’aux domiciles, les rafles dans la rue, alors que des familles sont séparées par les expulsions, ne restons pas sans réagir !
VENEZ, FAITES VENIR VOS AMIS à l’ASSEMBLEE NATIONALE  
mardi 18 septembre à 18 heures.

Signataires :
   UCIJ / Uni(e)s contre l’immigration jetable
    RESF / Réseau Education sans frontière
    CSP / Collectifs de sans papiers d’Ile de France

http://contreimmigrationjetable.org

Memorial 98

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires

Jacqueline SIMON 15/09/2007 10:06

Particulièrement préoccupant et pourtant peu évoqué : le projet de loi instaurant les tests ADN pour la vérification des liens familiaux des immigrants demandant le regroupement familial. Un droit fondamental, le respect de la vie privée, perdrait son universalité.Je vous suggère sur le sujet la lecture de mon blog, www.jacquelinesimon.com.