Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 18:55

 

 

Portugal : origines et conséquences de l’entrée au Parlement d’un député d’extrême-droite

 



 

L’élection d’un député d’un nouveau parti (Octobre 2019): Quel siège lui réserver à l’Assemblée de la République ?

 

À l’annonce des résultats des élections législatives du 6 octobre 2019, les citoyens portugais ont constaté qu’un parti tout récemment créé, formellement reconnu le 9 avril 2019 par le Tribunal Constitutionnel (en dépit de plus de 2000 fausses signatures), dénommé Chega (Trad. « Ça suffit ! » / « C’est assez !» ) (CH), est parvenu à faire élire son fondateur, André Ventura, à un poste de député.

 

Lien – Fausses signatures : https://www.sabado.pt/portugal/detalhe/partido-chega-apresentou-2600-assinaturas-invalidas-ao-tribunal-constitucional

 

Lien – Résultats électoraux: https://www.eleicoes.mai.gov.pt/legislativas2019/index.html#none

 

Le Président de l’Assemblée de la République, Eduardo Ferro Rodrigues (élu par le Parti Socialiste – PS), propose que soit attribué à André Ventura (CH) un siège situé à l’extrême-droite de l’hémicycle parlementaire, proposition qui est ratifiée par le Conseil des leaders des groupes parlementaires, début octobre 2019.

 

Uma imagem com edifício

Descrição gerada automaticamente

Figure 1 - Distribution des sièges à l'Assemblée de la République à l'issue des Élection législatives d'Octobre 2019 (Source: TSF)

 

Lien – Un siège à l’extrême-droite: https://www.tsf.pt/portugal/politica/lugares-no-hemiciclo-ja-estao-distribuidos-pelo-menos-para-a-primeira-sessao-11412413.html

 

Cette décision collective engage bien-sûr, de la part des parlementaires portugais concernés, une lecture politique du programme et des prises de position publiques d’André Ventura et de ce nouveau parti, qui situe ceux-ci à l’extrême-droite.


 

Préhistoire de l’élection d’André Ventura (1) : Sortie de la dictature et Décolonisation tardives

 

C’est seulement en 1974, avec la chute du régime dictatorial salazariste, que la décolonisation de l’Afrique lusophone a démarré. Les estimatives du nombre d’ex-colons retournés au Portugal sur les années 1974-1979 oscillent entre 500.000 et 800.000. Ce flux migratoire est considérable, si on le rapporte à la dimension de la population portugaise, d’environ 10 millions.

Dans un article publié récemment, en 2019, dans la revue de sciences sociales Análise Social, Elsa Peralta estime, par contraste avec le cas de la décolonisation de l’Algérie, que la population des ex-colons portugais, qui ne s’est pas concentrée à son retour sur une seule ville mais s’est dispersé territorialement, s’est relativement bien réinsérée et diluée socialement. Il n’existe pas un mouvement communautaire des ex-colons, qui, à la date de publication de l’article, aurait une traduction sur le plan politique, notamment.

Toutefois, des enquêtes citées par Elsa Peralta indiquent une tendance des ex-colons à voter plus à droite que le reste de la population ainsi qu’un fort rejet du vote communiste, qui, toutefois, ne s’étend pas aux autres partis de gauche.

Cette entrée récente au parlement d’un parti d’extrême-droite change la donne, et le piods des ex-colons dans la montée en cours, enregistrée dans les sondages, des intentions de vote en faveur du Chega, reste à déterminer. Affaire à suivre, donc.

Par contre, Elsa Peralta admet d’ores et déjà l’hypothèse d’une association entre la population des ex-colons et le développement de la fachosphère sur la toile, j’y reviendrais. Elle cite, par exemple, les manifestations de joie et la prolifération de fake news relatives à l’histoire de la décolonisation, à l’annonce de la mort de l’ex-président Mario Soares, sur des blogs et des pages Facebook liées à l’extrême-droite.

 

Ref. – Peralta, E. (2019) ‘A integração dos “retornados” na sociedade portuguesa: identidade, desidentificação e ocultação’, Análise Social, 231(LIV-2o), pp. 310–337.


 

Préhistoire de l’élection d’André Ventura (2) : la circulation controversée des idées et des hommes entre la droite et l’extrême-droite

 

Certaines prises de position d’André Ventura sur des thèmes sensibles du point de vue du racisme, tels que ceux de l’immigration et de la communauté gitane, qui ont motivé l’attribution de cette position à l’extrême-droite dans l’hémicycle parlementaire, ne sont pas nouvelles, bien malheureusement.

Les partis de droite, représentés de longue date à l’Assemblée de la République, ont exploité à des fins électorales ces thèmes, à plusieurs reprises, contribuant ainsi à les propager et à les légitimer auprès de leur électorat. C’est d’ailleurs le parti positionné le plus à droite au sein de l’hémicycle, le CDS-PP, au coude à coude aujourd’hui avec André Ventura, qui a le plus fréquemment et radicalement pris des positions alignées sur l’extrême-droite sur ces thèmes sensibles, au long des années antérieures, sous le leadership notamment de Paulo Portas.

 

Lien – Quand Portas (CDS-PP) était Ventura (CH) : https://www.sabado.pt/portugal/politica/detalhe/quando-portas-era-ventura-as-bandeiras-do-cds-agora-sao-do-chega

 

Entre droite et extrême-droite, ne circulent pas seulement des idées, mais aussi des militants et des votants, comme en atteste le parcours d’André Ventura lui-même.

C’est sous la bannière du plus grand parti de droite, le PSD, en coalition avec un parti monarchique, qu’André Ventura a obtenu aux élections municipales de 2017, à Loures, un premier mandat de conseiller municipal, au terme d’une campagne controversée, construite sur des thèmes racistes, ayant pour principale cible la communauté gitane.

 

Lien – Controverses à gauche et à droite provoquées par une campagne électorale raciste menée par André Ventura sous la bannière d’un parti de droite (PSD): https://www.rtp.pt/noticias/politica/ventura-acusa-cds-pp-de-ceder-em-loures-a-pressao-da-esquerda_n1015614

 

Selon des résultats d’un sondage récent de l’European Social Survey (ESS-9), plus de 60% de la population portugaise a l’opinion que l’intelligence est déterminée racialement, alors que seulement 11% rejetterait totalement toute opinion alignée avec le racisme biologique.

 

Lien – Plus de 60% des portugais ont des opinions racistes : https://www.publico.pt/2020/06/27/sociedade/noticia/european-social-survey-62-portugueses-manifesta-racismo-1921713


 

Préhistoire de l’élection d’André Ventura (3) : la fachosphère et la colonisation des réseaux sociaux par l’extrême-droite

 

La relation des (1) regroupements visant la constitution d’un parti et la participation au système partidaire en vue d’une entrée au parlement (PNR et CH) avec (2) les groupuscules qui visent à occuper la toile, les claques de football et les rues par des agressions verbales et physiques, est assez proche de ce qui s’observe en France. Il y a à la fois des rapprochements et des mises à distance, car un parti comme le Chega ne peut pas renier ses liens idéologiques à ces groupuscules et, en même temps, les stratèges du parti savent que tout lien rendu public aux actes de violence commis par ces groupuscules lui fait courir un risque sur le plan électoral.

 

En dépit de cette tension, le Parti National Renovateur (PNR) a affiché des liens forts et publics à Mário Machado, principal fondateur et leader de groupuscules d’extrême-droite du Portugal, ce qui expliquerait ses échecs électoraux, qui ne lui ont jamais permis d’entrer au parlement.

 

Uma imagem com homem

Descrição gerada automaticamente

Figure 2- Campagne xénophobe du PNR, parti d'extrême-droite sans représentation parlementaire


 

Les groupuscules d’extrême-droite sont porteurs d’une culture de violence et sont impliqués dans des activités illégales (trafic d’armes, prostitution, drogue).

 

Lien – Opération policière et judiciaire contre Portugal Hammer Skins (PHS) : https://www.dn.pt/edicao-do-dia/19-mai-2020/skinheads-em-portugal-a-organizacao-as-musicas-os-codigos-e-o-amor-a-hitler-12209172.html

 

Au Portugal comme ailleurs, les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans la dissémination et la banalisation du mal qu’incarne l’extrême-droite. La crise des réfugiés, l’élection de Donald Trump aux USA, l’élection de Jair Bolsonaro au Brésil, sont autant de jalons d’un processus de banalisation et de radicalisation des opinions d’extrême-droite sur la toile. Les violences langagières, les attaques personnelles, les insultes racistes, relayées par de nombreux faux profils, ont proliféré et contribué à construire le soutien électoral du Chega.

 

Uma imagem com fotografia

Descrição gerada automaticamente

Figure 3- Un Templier sur fond de caravelles: Profil d'un militant d'extrême-droite sur Facebook, célébrant la victoire violente sur autrui au nom de la chrétienté et les découvertes des chemins maritimes à des fins coloniales

 

La manifestation d’opinions hostiles aux réfugiés, favorables à Trump et à Bolsonaro, a facilité la transformation d’une masse inorganique et atomisée de sympathisants d’extrême-droite, sans lien directe avec les groupuscules d’extrême-droite, en un parti politique parvenant à se faire représenter au parlement, objectif jamais atteint par un autre parti d’extrême-droite, le Parti National Rénovateur (PNR), fondé en 2002.


 

La nethnographie, ou étude descriptive et analytique des réseaux sociaux, est l’une des approches permettant d’établir très solidement l’ancrage à l’extrême-droite du Chega.

 

Uma imagem com fotografia, monitor, sentado, propriedade

Descrição gerada automaticamente

Figure 4- Capture d'écran sur Facebook du mural d’une page d’extrême-droite intitulée « Portugal, mon pays » : Fake news et violence des attaques xénophobes contre la députée Joacine Katar Moreira (21/08/2020)

 

Cette capture d’écran (Figure 4) reproduit un post qui constitue un fake news et ses commentaires, banalement très violents, au sens où ce n’est qu’un exemple choisi parmi une pléïade d’autres exemples possibles.

Le post attribue à la députée Joacine Katar Moreira un discours, qu’elle n’a évidemment jamais proféré, qui consisterait à défendre la mise en place d’un système de quotas à l’université pour compenser une prétendue infériorité raciale des étudiants afrodescendants sur le plan de l’intelligence, ainsi que dans les prisons, pour y limiter leur nombre.

Traduction des commentaires :

 

  • Et après ça c’est nous européens qui sommes Racistes et xénophobes. Et les déclarations de cette bégayeuse qui infériorisent les africains... comment vous les classez ?

  • Grande retardée mentale, cette députée.

  • Cette noire avec ce qu’elle dit ni comme pute elle ferait l’affaire

  • En fin de compte elle a même raison... c’est d’elle-même qu’elle parle... tristesse

  • Grande idiote comment es-tu parvenue à être députée ? Par quotas ou par mérite ?

 

Lien – Harcèlement moral sur les réseaux sociaux contre la députée Joacine Katar Moreira : https://poligrafo.sapo.pt/politica/artigos/a-guerra-de-desinformacao-odiosa-contra-joacine-katar-moreira


 

Autodéfinition de soi du nouveau parti au sein du Parlement européen : Identité et Démocratie

 

Du côté du Parlement européen, la demande d’adhésion du parti Chega (CH) au groupe politique, bien peu démocratique, Identité et Démocratie, adressée par André Ventura, est un acte d’autodéfinition de soi comme parti d’extrême-droite, cherchant notamment à se rapprocher et à s’allier au Rassemblement National de Marine Le Pen.

 

Lien – Demande d’adhésion au groupe Identité et Démocratie : https://www.sabado.pt/portugal/detalhe/chega-junta-se-ao-partido-europeu-de-le-pen-e-salvini

 

Lien – Volonté de rapprochement à Marine Le Pen : https://jornaleconomico.sapo.pt/noticias/andre-ventura-confirma-encontro-com-marine-le-pen-a-8-de-outubro-614212


 

Prises de position politiques d’André Ventura en tant que député et survenue croissante d’événements racistes

 

-21 novembre 2019 | Lors d’une manifestation des forces de police au pied du parlement, André Ventura rejoint les manifestants et est ovationné.

 

Lors du débat de fin de compagne électorale qui a réuni l’ensemble des leaders des petits partis encore sans représentation parlementaire le 30 septembre 2019, André Ventura (CH) et José Pinto Coelho (PNR) ont tous les deux portés chacun le bracelet du mouvement de protestation policière autodénominée Mouvement Zéro (M0).

Ces deux faits attestent d’une forte pénétration des forces policières par l’extrême-droite, d’abord par le PNR et aujourd’hui par le Chega.

 

Uma imagem com pessoa, interior, homem, propriedade

Descrição gerada automaticamente

Figure 5- André Ventura (CH) montrant son bracelet du M0 et faisant état de sa solidarité avec les policiers, lors du débat télévisé du 30 septembre 2019

 

Uma imagem com pessoa, homem, fato, mulher

Descrição gerada automaticamente

Figure 6- José Pinto Martins (PNR) portant le bracelet du M0 lors du débat télévisé du 30 septembre 2019

 

Lien – Préoccupation des associations policières et des services de renseignement sur les liens du Mouvement Zéro (M0) à l’extrême-droite : https://www.sabado.pt/portugal/detalhe/secretas-atentas-a-guerra-pelo-controlo-das-policias


 

-28 janvier 2020 | Propos racistes au parlement, dirigés contre Joacine Katar Moreira, députée

 

Lien – Invitation de la députée Joacine Katar Moreira à «rentrer chez elle» : https://www.publico.pt/2020/01/28/politica/noticia/andre-ventura-propoe-joacine-devolvida-pais-origem-livre-acusao-racismo-1902024

 

Lien – Eduardo Ferro Rodrigues (PS), Président de l’Assemblée de la République, Ana Catarina Mendes, leader du groupe parlementaire du Parti Socialiste (PS), et Pedro Filipe Soares, leader du groupe parlementaire du Bloc de Gauche (BE), manifestent publiquement, dans la presse et sur les réseaux sociaux, les propos racistes d’André Ventura : https://www.tsf.pt/portugal/politica/ferro-rodrigues-afirma-que-palavras-xenofobas-de-ventura-merecem-veemente-condenacao-11765101.html

 

-16 Février 2020 | Insultes proférées lors d’un match de football contre Moussa Marega, joueur né français afrodescendant, provoquent sa sortie de terrain : un événement sans précédent dans l’histoire du football portugais

 

lien – Marega abandonne le match à cause d’insultes racistes : https://www.dn.pt/desportos/inedito-no-futebol-portugues-marega-abandonou-o-jogo-devido-a-insultos-racistas-video-11828099.html

 

 

-7 mai 2020 | André Ventura propose une politique de confinement obligatoire de la communauté gitane

 

Lien – Dénonciation publique de la proposition d’André Ventura de confinement obligatoire des gitans : https://observador.pt/2020/05/06/figuras-publicas-e-associacoes-repudiam-afirmacoes-de-andre-ventura-sobre-ciganos/

 

-12 juin 2020 | Tags racistes sur les façades du Centre d’accueil des réfugiés et des lycées : « Dehors les noirs ! Déportation immédiate des minorités ! » / « Mort aux noirs de merde ! Retournez en Afrique ! » / « L’Europe aux européens. Mort aux réfugiés. Dehors les arabes et les noirs ! »

 

Uma imagem com texto, alimentação, símbolo

Descrição gerada automaticamente

Figure 7- Tags racistes (12 juin 2020)

 

27 juin 2020 | Manifestation “anti-(anti-raciste)” convoquée par le Chega sur le mot d’ordre «Portugal n’est pas raciste», en réponse au mouvement de solidarité qui a fait suite à l’assassinat de George Floyd

 

Uma imagem com texto, edifício, símbolo, sentado

Descrição gerada automaticamente

Figure 8 - Négationnisme: des racistes niant l'existence de racisme au Portugal

 

Quelques jours auparavant, Mário Machado, leader des groupuscules d’extrême-droite, a appelé à la participation de ses militants et sympathisants à la manifestation du Chega, en leur priant d’éviter de faire le salut nazi et d’arborer des symboles nazis. André Ventura ne réagit pas publiquement, en faveur ou contre cet appel de Mário Machado. Nous retrouvons ici la tension que nous avons déjà mentionnée entre les composantes de l’extrême-droite, à savoir, les partis et les groupuscules.

 

Lien – Appel de Mário Machado à se joindre à la manifestation du Chega du 27 juin 2020 : https://visao.sapo.pt/atualidade/politica/2020-06-19-mario-machado-apela-a-participacao-da-extrema-direita-na-manifestacao-do-chega/

 

-18 juillet 2020 | Tag raciste sur la façade de l’immeuble de l’association SOS Racismo

 

Uma imagem com edifício, exterior, janela, rua

Descrição gerada automaticamente

Figure 9- Tag contre SOS Racisme: «Guerre aux ennemis DE MA PATRIE»


 

-25 juillet 2020 | Assassinat à arme à feux de Bruno Condé, acteur de théatre noir de peau, par un ex-combattant des colonies, qui a proféré des insultes racistes lors de son crime et plusieurs jours auparavant, suite à un incident.

 

La police de sécurité publique (PSP) nie le caractère raciste de l’assassinat, alors que les commentaires racistes prolifèrent sur les réseaux sociaux. Des manifestations appelant à la justice se multiplient.

 

Uma imagem com pessoa, edifício, pessoas, exterior

Descrição gerada automaticamente

Figure 10- Manifestation appelant à la justice et à la reconnaissance du caractère raciste du meutre de Bruno Candé

 

Le Président de la République et le Premier Ministre restent silencieux. Ils ne présentent même pas leurs condoléances à la famille de la victime.

 

-2 août 2020 | Nouvelle manifestation “anti-(anti-raciste)” convoquée par le Chega

 

-8 août 2020 | Manifestation nocturne d’une vingtaine de personnes masquées, armées de torches, devant l’immeuble de l’association SOS Racismo : une tentative d’intimidation des militants antiracistes.

 

Uma imagem com pessoa, exterior, pessoas, grupo

Descrição gerada automaticamente

Figure 11- Tentative d'intimidation faisant référence au Ku Klux Klan (KKK)

 

Uma imagem com teto, pessoas, em pé, edifício

Descrição gerada automaticamente

Figure 12 - Utilisation de torches, allusives au KKK

 

12 août 2020 | Envoi par courriel d’un ultimatum de 48 heures pour sortir du pays visant 10 personnes, militantes antiracistes et antifascistes, dont trois députées, par un groupuscule d’extrême-droite récemment constitué, le Nouvel Ordre d’Avis, sous le leadership, encore une fois, de Mário Machado.

 

Le texte du courriel est le suivant :

 

«Le Nouvel Ordre d’Avis – Résistance Nationale informe :

 

  • Beatriz Gomes [Députée, Bloc de Gauche - BE]

  • Danilo Moreira [Militant antifachiste, Frente Unitária Antifascista – FUA ; Dirigeant syndical]

  • Joacine Katar Moreira [Députée, indépendante ; excandidate du Livre, parti de gauche]

  • Mamadou Ba [Militant antiraciste, SOS Racismo]

  • Jonathan Costa [Militant antifachiste, Frente Unitária Antifascista – FUA]

  • Rita Osório [Militante LGBT ; coord. de la FUA ; membre de la Plataforma Antifascista de Lisboa e Vale do Tejo - PALVT]

  • Vasco Santos [Militant antifachiste, Frente Unitária Antifascista – FUA ; candidat du MAS, parti de gauche ; dirigeant syndical]

  • Luís Lisboa [Militant antifachiste]

  • Melissa Rodrigues [Militante antifachiste]

  • Mariana Mortágua [Députée, Bloc de Gauche - BE]

 

Nous informons qu’a été attribué un délai de 48 heures pour que les dirigeants antifascistes et antiracistes inclus dans cette liste démissionnent de leurs fonctions politiques et quittent le territoire portugais.

 

Une fois terminé ce délai, des mesures seront prises contre ces dirigeants et leurs familles, de manière à garantir la sécurité du peuple portugais. Le mois d’août sera un mois de lutte contre les traîtres de la nation et leurs alliés. Le mois d’août sera le moi de la reconstruction nationale.

 

NOA-RN»

 

Cette fois-ci, le Président de la République, le Gouvernement, le Président de l’Assemblée de la République, les chefs de parti, droite y compris, ont répudié publiquement cet acte de menace. Des mesures de protection policière de ces dix militants ont été prises et une enquête est en cours. L’une des questions ouvertes concernent des éventuelles liaisons d’André Ventura à Mário Machado, soupçonné d’être l’un des organisateurs de la tentative d’intimidation du 8 août et de l’envoi de ce courriel.

 

-21 août 2020 | André Ventura informe la presse qu’il a convoqué une réunion extraordinaire du Chega afin d’« évaluer l’infiltration du parti par l’extrême-droite », manière de laisser entendre que le parti ne serait pas d’extrême-droite et que si l’enquête en cour établit que certains militants du parti sont coupables d’avoir organisé ou participé aux événements du 8 août et du 12 août derniers, ce sera la preuve que le parti a été la victime d’une manœuvre d’infiltration de la part du groupuscule Nouvel Ordre d’Avis.

 

Il s’agit bien évidemment de la mise en place d’une stratégie de défense de mauvaise foi face à l’enquête policière en cours, qui risque d’incriminer des membres du Chega.

 

Affaire à suivre...

 

Lien – Réunion d’urgence afin d’évaluer l’infiltration du parti par des membres de groupuscules d’extrême-droite : https://www.publico.pt/2020/08/21/politica/noticia/reuniao-emergencia-chega-avaliar-infiltracoes-extremadireita-1928851?fbclid=IwAR2Q1lvspckxn2GwWwp-REa6ViKwdtinX6X0AbfxvTM6jDVX97hCzuSq-WM

 

Michel Binet

 

Uma imagem com relógio, desenho

Descrição gerada automaticamente

Figure 13- « Ah, mes amis, ce n'est rien »

Michel Binet pour MEMORIAL 98

Nous remercions l'auteur, universitaire et antiraciste portugais, pour cette contribution à l'histoire de l'extrême-droite au Portugal. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires