Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 23:35

MurMure

Une comédie sur le conflit israélo-palestinien.

Librement inspirée des récits et dialogues d’Amira Hass et Mahmoud Al Safadi

Du 18 Novembre au 13 Décembre 2009

Du Mardi au samedi à 21h et le Dimanche à 17h

 Centre culturel Confluences

 190 boulevard de Charonne

75020 Paris – M° Alexandre Dumas ou Philippe Auguste

01 40 24 16 34

www.confluences.net

 

 Dans toutes les prisons du monde, les prisonniers cherchent toujours par n’importe quels moyens - légaux ou illégaux  - à entrer en contact avec le monde extérieur. L’apparition de la technologie du téléphone portable a révolutionné leur vie et transformé la perception des prisonniers ; une fenêtre s’est ouverte sur le monde : « C’était le poumon par lequel nous respirions…».

 Le récit que Mahmoud Al Safadi fait de l’intérieur de la prison est un point de vue unique, au quotidien,, de la vie des prisonniers politiques palestiniens.

 Comment offrir, le temps d’une représentation théâtrale, un point de vue singulier sur les relations entre les protagonistes du conflit israélo-palestinien et mettre en lumière, par l’humour, certains mécanismes de comportement de ces deux sociétés profondément en crise, en sachant que ce conflit est l’un des plus médiatisés au monde?

 En novembre 2005, Ariel Cypel et Gaël Chaillat rencontrent Amira Hass, journaliste au grand quotidien israélien Haaret’z et écrivaine. Elle leur fait part de ses conversations téléphoniques clandestines avec un détenu politique palestinien, Mahmoud Zahara Al Safadi, enfermé depuis 17 ans dans les prisons israéliennes.

 L’écriture de MurMure s’inspire de cette réalité et toutes les situations et les histoires du spectacle sont inspirées de faits réels, desquels les fils de l’absurde sont tirés à l’excès.

MurMure invite le public à rire de l’arbitraire qui sépare Amira Hass et Mahmoud Al Safadi alors que la faculté d’autodérision manque cruellement aux acteurs du conflit, toujours prêts à enfermer l’adversaire dans un rôle de monstre. Le pire des enfermements est bien celui-là : l’enfermement des consciences dans le déni de l’autre.

 

MEMORIAL 98

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires

Pilou 18/01/2010 12:09


Cette tribune à propos d'un 'pape révisionniste' est une honte. Le peuple juif a été victime d'abominable calomnies dans les années 30. Des mensonges idéologiques fondées sur des déformations
intentionnelles de l'Histoire et donc de la Vérité, ont servi à humilier ce peuple et permis que se créer la haine. Vous procédez vous-mêmes de la sorte pour réécrire, 70 ans après,
l'Histoire, oubliant ce que vous voulez, exagérant ce qui vous arrange, omettant d'évoquer le contexte, pour tronquer la Vérité et semer la haine à votre tour. Par revanche et sans lucidité. Je
suis catholique, j'aime le peuple juif. Je connais aussi l'histoire. Je ne suis pas fier, ni de l'attitude du peuple français, ni de celle de mon Eglise. Mais votre perfide relecture de l'histoire
me dégoute.