Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 21:10

-StopZwartePiet.jpgLe 19 octobre dernier, Theo Francken, nouveau secrétaire d’Etat  belge aux Migrations, issu de l’extrême-droite , postait sur Twitter  « "Zut, même quand on a bu la Zwarte Piet, il reste noir"

Le politicien raciste faisait référence au personnage du Père Fouettard, en l’occurrence reproduit sur une bouteille de bière. Ce personnage est un homme d’origine africaine dans les représentations néerlandaises et flamandes depuis le milieu du 19ème siècle .

Son rôle aux côtés de Saint Nicolas est double. Domestique du bon père blanc, il incarne également le méchant censé punir les enfants qui n’ont pas été sages : selon les variations qu’a connue la tradition, au fil du temps, il peut aussi bien les frapper à coup de martinet que les enfermer dans un sac …pour les emmener en Espagne, terre des envahisseurs Maures.

L’origine du personnage est sans doute aussi liée à une partie de la légende de Saint Nicolas : il serait le boucher qui a tué des enfants avant de les enfermer dans un saloir, où Saint Nicolas les trouve et les ressuscite. Zwarte Piet pourrait être ce boucher condamné ensuite à servir le Saint.

Depuis plusieurs années, aux Pays Bas, les processions traditionnelles organisées en novembre et décembre et qui mettent en scène ce personnage noir sont contestées, notamment par les Néerlandais issus de l’immigration, pour qui il est évidemment humiliant et insupportable d’être associés à cette caricature de bourreau d’enfants, à la fois barbare et ridicule.

Mais aux Pays Bas comme ici, l’ambiance politique est à la défense des « traditions » prétendument constitutives d’une « identité nationale », qui se définit surtout par ceux et celles qu’elle exclut. La défense du Zwarte Piet s’étend bien au-delà de l’extrême-droite, avec des arguments assez classiques : il faut cesser de voir le mal partout et ne pas faire d’histoires pour rien, faute de « créer plus de racisme en combattant des choses sans importance ». Pour beaucoup que nombre d’enfants grandissent en étant identifiés au méchant ridicule d’une légende, c’est beaucoup moins grave que renoncer à un aspect de cette légende, renoncement qui ne gâcherait en rien la fête pour tous les enfants.

Le 15 novembre à Gouda, plusieurs organisations antiracistes avaient décidé de manifester pacifiquement lors du passage de la procession. Parmi elles, Doorbrak,  un regroupement national de collectifs investis notamment dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. 90 personnes ont été arrêtées et brutalisées, pendant que des groupes d’extrême-droite multipliaient les provocations racistes et applaudissaient la répression policière (voir la vidéo ci-dessous). Des contrôles et des fouilles au faciès étaient pratiquées partout aux abord de la procession uniquement contre les personnes noires, seules ou en groupe.

Beaucoup de médias ont présenté ces actions antiracistes comme une agression intolérable, et insisté sur la volonté des manifestantEs de gâcher la fête, et donc d’en priver les enfants…Toutes celles et ceux qui sont contre le Zwarte Piet sont des Père Fouettard en somme .

Face à ce front raciste pour maintenir une tradition coloniale, les camarades néerlandais en appellent à la solidarité internationale.

Memorial 98 s’associe évidemment à leur campagne !

 

* Diffusons massivement la vidéo en anglais qui montre la parade raciste de saint Nicolas dans la ville de Gouda le 15 novembre 2014 et les arrestations de 90 camarades qui avaient mis en place une action de protestation non violente

 * Ecrivons à l’ambassade (par@minbuza.nl ) ou à l’ambassadeur, M. Ed Kronenburg, Ambassade des Pays-Bas, 7-9, rue Eblé 75007 Paris, pour manifester notre indignation contre cette parade et cette fête populaire racistes

* Fabriquons des T-shirts dénonçant cette mascarade qui inculque des stéréotypes racistes aux Néerlandais dès leur plus jeune âge, alors que des milliers de Blancs se griment en « Noirs » sous prétexte d’amuser les enfants

* Envoyons des messages au hashtag suivant (#StopZwartePiet) avec le slogan « Zwarte Piet c’est du racisme ! » ou « Non à Zwarte Piet ! »

* Envoyons des communiqués de presse aux journaux et aux médias

* Et informons les camarades néerlandais de nos initiatives : KOzwartepiet@gmail.com

 

 De nombreux textes traduits du néerlandais sur la campagne #StopZwartePiet sont disponibles sur le site Ni Patrie Ni Frontières 

Sur Facebook suivez l'actualité quotidienne de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme de Memorial 98

 

 

Le groupe Facebook est le prolongement de ce site et rend compte de l'activité antiraciste et antifasciste.

 

MEMORIAL 98

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires