Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 21:49

« 1915/2010 - Le négationnisme dans tous ses états »

 Rendez-vous Dimanche 25 avril 2010 de 10h00 à 20h00 sur le Parvis de Notre-Dame de Paris

Le Collectif Van [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]  http://www.collectifvan.org organise la 6ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation.

Nous appelons tous nos amis parisiens à nous retrouver le 25 avril lors de cette journée.

Mémorial 98

 Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre des commémorations du 95ème anniversaire du génocide arménien,  associe les peuples arménien, juif, tutsi, darfouri, victimes de génocides passés ou en cours, ainsi que toutes les minorités opprimées de Turquie.

Pour la 3eme année, Mémorial 98 s’associe à cette journée, avec d’autres associations*.

 Ce 95eme anniversaire verra se dérouler une  commémoration particulière ; plusieurs événements ont marqué cette année et indiquent une avancée du combat pour la reconnaissance de ce premier génocide du 20eme siècle.

 Ainsi le Parlement suédois  a adopté le 11 mars, contre l'avis du gouvernement de droite, une motion reconnaissant le génocide arménien de 1915.

Le texte déposé par l'opposition de gauche et adopté avec une majorité d'une seule voix "indique que la Suède reconnaît le génocide de 1915 contre les Arméniens, les Assyriens, Syriens et Chaldéens et les Grecs pontiques". Quatre députés de la majorité de centre droit ont désobéi à la consigne de leurs partis et voté en faveur de la motion, permettant son adoption surprise.

 Une semaine auparavant, le 4 mars, une commission de la Chambre des représentants américains a adopté une résolution qualifiant de «génocide» les massacres d’Arméniens commis sous l'Empire ottoman entre 1915 et 1923. Cette instance a rejeté les mises en garde de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et du gouvernement turc.

La résolution, néanmoins non contraignante, a été adoptée par 23 voix contre 22. Elle demande à ce que le massacre d’un million et demi d'Arméniens, entre 1915 et 1923, soit officiellement qualifié de génocide par l’administration américaine. Ce que Barack Obama, malgré ses engagements antérieurs, s’est gardé de faire depuis qu’il est président, se contentant prudemment de parler d’atrocités.

Le rappel immédiat de l’ambassadeur de Turquie auprès des Etats-Unis n’est pas une surprise.. Il y a trois ans, la même commission de la Chambre des représentants avait adopté une résolution similaire, entraînant la même conséquence immédiate. L’affaire s’était arrêtée là, la résolution n’avait jamais par la suite été présentée au vote de la Chambre dans son ensemble.

Dans la région elle-même les  actes s’opposent aux discours

Ainsi depuis le 10 octobre 2009 , malgré la signature à Zurich des protocoles entre l’Arménie et la Turquie, (voir article Arménie-Turquie: ouverture ou illusion )l’Etat turc multiplie ses pressions pour imposer partout la négation du génocide arménien..

Le régime turc parle de ‘réconciliation’, tout en menaçant d’expulsion la population arménienne vivant actuellement à l’intérieur de ses frontières, en cas de nouvelles reconnaissances du génocide arménien par des parlements étrangers

Mais le voile s’est déchiré en Turquie même.

 Des associations et des intellectuels y oeuvrent avec courage pour la reconnaissance,du génocide perpétré contre les Arméniens.

Tout comme les Justes qui, en 1915, ont sauvé des familles arméniennes au péril de leur vie, c es militants des droits de l’homme risquent de longues peines d’emprisonnement pour leurs prises de position : ils méritent le respect.

 Le travail du Collectif VAN a pour ambition de les mettre en valeur en lieu et place des modèles nationalistes, racistes et antisémites que la République de Turquie impose, tant à l’intérieur de ses frontières qu’aux populations turques de l’étranger.

Pour la seconde année consécutive, l’association turque des droits de l’homme (HRA – en turc İnsan Hakları Derneği - İHD), affiliée à la FIDH, apporte son soutien au Collectif VAN, c’est un précieux gage d’espérance.

Plus que jamais, il importe de sensibiliser la société civile européenne au négationnisme qui envahit l’espace citoyen

L’exposition à ciel ouvert  du 25 avril met en scène huit stèles géantes pour huit visages d’hommes, de femmes et d’enfants qui interpellent le public sur la réalité des minorités de Turquie: Juifs et chrétiens (Grecs, Arméniens, Assyro-Chaldéen-Syriaques) qui représentaient 25% de la population de Turquie en 1914, et qui ne sont plus que 0,2% aujourd'hui, et musulmans non turcs ou non sunnites (près de 43% de la population) dont les droits sont bafoués au quotidien.

 Une neuvième stèle rend hommage au journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos, assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul.

 Le public est invité à participer en disposant des visuels. Disponibles en 13 langues (arménien, hébreu, kynyarwanda, arabe, allemand, anglais, chinois, espagnol, français, kurde, russe, grec et turc), des citations témoignent de l’universalité des messages proposés : « Les génocides, ça me regarde », « Plus jamais ça »,

*L’action du Collectif VAN bénéficie du soutien de 17 associations des Droits de l’Homme,

Cette année, la Licra, la Communauté Chypriote de France et l’Institut Kurde de Paris rejoignent les associations françaises et internationales qui participent régulièrement à cette action citoyenne et solidaire :

Allemagne : AGA [Working Group Recognition Against genocide for international understanding - Berlin] – SKD [Association of opponents to genocides - Soykırım Karsıtları Derneği - Ali Ertem - Francfort sur le Main].

France : Aircrige [Association internationale de recherche sur les crimes contre l'humanité et les génocides] - CUD [Collectif Urgence Darfour] - CPCR [Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda] - CRF [Communauté Rwandaise de France] - IACS [Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque] – Ibuka (Rwanda) France - L'Arche [Le mensuel du judaïsme français] - MEMORIAL 98 - SOS Racisme - UEJF [Union des Etudiants Juifs de France] - Vigilance Soudan.

Turquie : The Human Rights Association - HRA , affiliée à la FIDH.

Les oeuvres de plusieurs  artistes membres de l’APAF [Artistes Plasticiens Arméniens de France] sont consacrées aux victimes arméniennes, juives, tutsi et darfouries et exposées au recto des stèles.

Nous appelons tous nos amis parisiens à nous retrouver le 25 avril lors de cette journée.

(voir aussi Génocide arménien : vers une reconnaissance en Israël ? Rassemblement contre le déni à Paris

Arménie:contre tous les négationnismes Israël doit reconnaître le génocide arménien)

MEMORIAL 98



Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires