Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 00:05

 

 

L’année 2013 marque le 70e anniversaire de la résistance et la révolte du ghetto de Varsovie.

L’insurrection débute le 19 avril 1943, par l'attaque des troupes allemandes venues liquider le ghetto, et se termine à la mi-mai. Le principal dirigeant de l’insurrection et de l’Organisation Juive de Combat, Mordehaï Anilewicz, se suicide le 8 mai.

(Voir notamment http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/ghetto_varsovie.htm

  http://www.herodote.net/19_avril_1943-evenement-19430419.php)

 

À l’occasion de deux commémorations, l’une organisée par nos amis marseillais et l’autre à la Mairie du 10e arrondissement de Paris, il sera rendu hommage d'une part à l’historien du ghetto Emmanuel Ringelblum et de l'autre à Szmuel Zygielbojm, représentant du mouvement ouvrier juif Bund dans le gouvernement polonais en exil à Londres.

 

Au moment où la Pologne est envahie par les Allemands en 1939, l’historien juif polonais Emmanuel Ringelblum a trente-neuf ans, c'est un spécialiste reconnu de l’histoire du peuple juif.

Il vit à Varsovie avec sa famille et a très vite compris le sort que les nazis réservent aux Juifs d’Europe. Il aurait pu quitter la Pologne avec sa famille mais sa femme et lui décident de rester pour témoigner «pour les générations futures». Leçon de courage, terrible choix, puisqu’en allant jusqu’au bout de sa mission « d’historien, d’écrivain et de témoin», il meurt assassiné par les nazis dans la prison Pawiak en 1944 avec sa femme et son fils Uri.

Emmanuel Ringelblum avait créé un groupe de travail culturel du nom d’«Oyneg Shabbos » (le plaisir du Shabbat). Ce nom était en fait une couverture. L’objectif était de décrire précisément les conditions de vie des Juifs dans le ghetto. Porteurs d’une vision très moderne de l’histoire, ils encouragèrent tous les habitants du ghetto à écrire eux-mêmes ce qu’ils vivaient au quotidien et à leur remettre leurs écrits. En 1943, alors que sévit la seconde grande rafle du ghetto, sentant «l’inéluctable fin», Emmanuel Ringelblum et les membres d’Oyneg Shabbos enfermèrent les milliers de documents et de témoignages recueillis pendant toutes ces années dans des bidons de lait en fer qu’ils cachèrent sous la terre, avec l’espoir qu’ils seraient retrouvés «un jour». Après la guerre, grâce à la ténacité de Rachel Auerbach, une rescapée du ghetto membre du groupe Oyneg Shabbos, une partie des archives Ringelblum, dont les textes écrits par Emmanuel Ringelblum lui-même, fut retrouvée. Elles ont été classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

Szmuel Zygielbojm s’est suicidé à Londres le 12 Mai 1943, après l’écrasement de la révolte du ghetto, pour protester contre l’inaction des gouvernements alliés.

Il laissa une lettre dont voici des extraits :

« Derrière les murs du ghetto se déroule à présent le dernier acte d’une tragédie sans précédent dans l’Histoire. La responsabilité du forfait consistant à exterminer la totalité de la population juive de Pologne retombe au premier chef sur les exécutants; mais, indirectement, elle rejaillit également sur l’humanité tout entière. Les nations et les gouvernements alliés n’ont entrepris jusqu’ici aucune action concrète pour arrêter le massacre. 
En acceptant d’assister passivement à l’extermination de millions d’êtres humains sans défense - les enfants, les femmes et les hommes martyrisés - ces pays sont devenus les complices des criminels.[...]
 Je ne puis me taire. Je ne peux pas rester en vie alors même que disparaissent les derniers restes du peuple juif de Pologne dont je suis le représentant. Mes camarades du ghetto de Varsovie ont succombé, l’arme au poing, dans un dernier élan héroïque. Il ne m’a pas été donné de mourir comme eux, ni avec eux. Mais ma vie leur appartient et j’appartiens à leur tombe commune. Par ma mort, je désire exprimer ma protestation la plus profonde contre la passivité avec laquelle le monde observe et permet l’extermination du peuple juif.
 Je suis conscient de la valeur infime d’une vie humaine, surtout au moment présent. Mais comme je n’ai pas réussi à le réaliser de mon vivant, peut-être ma mort pourra-t-elle contribuer à arracher à l’indifférence ceux qui peuvent et doivent agir pour sauver de l’extermination — ne fût-ce qu’en ce moment ultime — cette poignée de juifs polonais qui survivent encore. Ma vie appartient au peuple juif de Pologne et c’est pourquoi je lui en fais don. Je désire que l’infime résidu des millions de Juifs de Pologne resté en vie puisse survivre assez longtemps pour connaître, avec les masses polonaises, la Libération et qu’il puisse respirer dans un pays et un monde de liberté et de justice socialistes pour toutes ses peines et ses souffrances inhumaines.»

(Londres, mai 1943)


MARSEILLE


Le 20 avril 2013, à L'ÉQUITABLE CAFÉ, (Cours Julien) à partir de 19 heures, Didier Zuili organise en association avec Le Collectif Camédia un hommage aux résistants du ghetto de Varsovie.

  Entrée Libre. Renseignements: 06 21 11 52 84.

20 avril bis

 

 

Programme

HISTOIRE

Jean-Claude Famulicki présentera Ecriture de résistance dans le ghetto de Varsovie à travers le parcours et le combat acharné de l'historien Emmanuel Ringleblum et du collectif Oneyg Shabbos. Intervention suivie d'un dialogue avec le public

LECTURES

Les membres de l’association “En lecture Simone” liront des textes de Bernard Goldstein, un des grands résistants du ghetto de Varsovie ainsi que des  poèmes de Genia Finkelstein, issus de son livre: LE CRI DU GHETTO. Génia Finkelstein est rescapée du ghetto de Varsovie. Elle vient d'avoir 88 ans.

 IMAGES ET SONS

Romain Gigoi, compositeur et clarinettiste improvisera sur des photos et des vidéos sur le thème "Résistants et Résistance dans le ghetto de Varsovie".

Projection du film (13 minutes) d'entretiens entre Joseph Finkestein et sa mère Génia autour de ses souvenirs dans le ghetto de Varsovie.

EXPOSITION

Didier Zuili présentera une exposition de 20 planches de sa bande dessinée en cours de réalisation Varsovie de ma jeunesse sur le thème de la résistance dans le ghetto. (Editions Liliane Marouani)

 

 

PARIS


Deux cérémonies sont organisées à Paris pour marquer le 70e anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie. La première se tiendra à la Mairie du Xe arrondissement le vendredi 19 avril et la seconde au Mémorial de la Shoah le dimanche 21 avril 2013. Par ailleurs, deux soirées d’hommage sont prévues le mercredi 17 avril à la synagogue Charles Liché et le jeudi 18 avril au cercle Bernard Lazare.


Commémoration à la Mairie du Xe arrondissement de Paris

Organisée en partenariat avec le Centre Medem-Arbeter Ring et le Club Laïque de l’Enfance Juive (CLEJ)

Vendredi 19 avril 2013          Entrée libre

15h30 - Inauguration de l’exposition "Hommage à Szmuel Zygielbojm", représentant du mouvement ouvrier juif Bund dans le gouvernement polonais en exil à Londres.

 16h - Table ronde autour de la figure de Szmuel Zygielbojm

Avec Annette Wieviorka, Jean-Charles Szurek et Philippe Boukara

19h - Cérémonie marquant le 70e anniversaire de l’insurrection du ghetto de Varsovie (Salle des fêtes, 72, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris, Métro : Château d'Eau)

 

 

A la synagogue Charles Liché

Mercredi 17 avril 2013, 20h

Synagogue Charles Liché (particulièrement dédiée au souvenir des déportés)

14, place des Vosges 75004 Paris, Métro : Chemin Vert

Réservation obligatoire : synadesvosges@noos.fr


Hommage aux victimes juives en Pologne et aux combattants juifs du ghetto de Varsovie avec la participation d’Henri Minczeles, historien, auteur de Une Histoire des Juifs de Pologne (La Découverte, 2011), de Jean-Charles Szurek, historien chercheur au CNRS, auteur notamment de La Pologne, les Juifs et le communisme (éd. Michel Houdiard, 2010) et de Régine Frydman et Nathalie Metz pour le livre J’avais huit ans dans le ghetto de Varsovie (Tallandier, 2011).

 

 

Commémoration au Cercle Bernard Lazare

Jeudi 18 avril 2013, 20h30

 Avec Michèle Goldstein-Narvaez, auteur de Nous attendons de nos nouvelles. Voix et destins du ghetto de Varsovie (Ed. Max Milo, 2013)

Chants : Jacinta 

Cercle Bernard Lazare

10, rue Saint Claude 75003 Paris

Métro : Saint-Sébastien - Froissart

Email : bernardlazare@noos.fr

 

 

(voir aussi sur ce site

Hitler ? Pff, une banalité ! ... par Souâd Belhaddad

30 janvier 1933 : le désastre.

Michel Slitinsky: hommage à un combattant.

Mémoire: la Nuit de Cristal de Novembre 1938

La rafle du Vel d’Hiv et la mémoire de la Shoah

Antisémitisme: le double anniversaire du 3 Octobre

Europe de l’Est : Kaczynski, Hongrie.

Vel d'Hiv: le document

Serge Klarsfeld : au-delà du respect.

Benoît XVI : le pape révisionniste.

Document exceptionnel: entretien avec Raul Hilberg

La Pologne de nouveau face à l'antisémitisme

Le centenaire d'Hergé, antisémite et collaborateur des nazis )

   

MEMORIAL 98

Suivez l'actualité quotidienne de Memorial 98 sur Facebook, à l'adresse http://www.facebook.com/groups/348947755137242/  

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires