Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 18:02
 
« Il faut buter les terroristes jusque dans les chiottes ».
Cette formule de Poutine à l'égard des Tchétchènes symbolise la brutalité de la guerre qu'il a menée dans ce pays soumis par la Russie à une répression féroce.
 
Dans la campagne électorale en cours en Israël, plusieurs chefs de parti revendiquent une parenté politique avec le dirigeant russe.
 
 
C'est le cas d'Ehud Barak, dirigeant du parti travailliste et actuel ministre de la Défense. Dans sa campagne en direction de l'électorat russophone, très convoité et considéré comme particulièrement adepte de l'emploi de la force, il a explicitement revendiqué cette phrase de Poutine comme principe directeur. Des journaux russophones ont alors révélé que Poutine attribue lui-même l'origine de sa formule aux exploits passés de Barak. Celui-ci avait en 1972 pris le contrôle d'un avion détourné sur l'aéroport d'Entebbe et avait attaqué un des assaillants enfermé dans les toilettes.
 
Au-delà de l'anecdote,  se trouve mise en lumière l'inspiration d'une politique de riposte  que  les dirigeants israéliens eux-mêmes qualifient de « disproportionnée » à l'égard de la population de Gaza.
 
La proximité est encore plus forte du côté d'Avigdor Liebermann dirigeant d'extrême-droite du parti « Israël Béténou », lui-même russophone.
 
Sa campagne se fait notamment autour d'une agitation contre les Arabes israéliens, accusés de « manque de loyauté » et menacés de perdre leurs droits de citoyenneté. Cette campagne qui rencontre un succès important, particulièrement dans la jeunesse  pourrait propulser ce parti au troisième rang des formations du pays et conduire à un gouvernement très à droite.
 
D'autres signes inquiétants de radicalisation traversent la société israélienne, soumise à  une propagande intense, notamment de la part de courants fondamentalistes religieux.
 
Il a ainsi été révélé par la presse israélienne que les aumôniers militaires ont massivement diffusé auprès des soldats de l'opération de Gaza des documents justifiant les actes les plus meurtriers. Des tenants du courant fasciste qui se réclame du défunt Kahana entendent aller provoquer les Arabes israéliens jusque dans leurs principales municipalités.

Le risque est grand que les suites de la guerre conduisent à une politique encore plus agressive, dans une fuite en avant sans limites.

 MEMORIAL 98   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires

Tipanda 10/02/2009 10:07

J'aimerais seulement ajouter ce qui est tellement une évidence qu'on l'oublie : la peur est mauvaise conseillère. Mais lorsque celui qui se défend est condamné et son agresseur encensé, il devient sourd à tout autre discours que celui de sa survie.

Tipanda 09/02/2009 22:49

On hésite entre le rire et la colère, qoique ... les deux ensemble, ça va très bien. On peut faire la morale aux Israéliens et leur dire qu'ils ont tort de paniquer. N'empêche qu'ils sont réellement en danger, ils ont tout le monde arabe et musulman contre eux, sans compter les "grands démocrates" qui se trompent de camp et jouent contre leurs propres intérêts. Dites moi qui menace Poutine. Même en cherchant bien, on ne trouve aucune situation commune et je continue à ne pas accepter votre comparaison.

Tipanda 08/02/2009 23:18

Contrairement à ses voisins, Israël est une démocratie. On y trouve donc de tout, le meilleur et le pire ; c'est une conséquence des libertés publiques. Reprocher à Israël l'existence d'une droite musclée, c'est à peu près aussi intelligent que d'assimiler tous les Français au FN. Quant-au rapprochement avec l'attitude de Poutine envers les Tchetchènes, elle est simplement révoltante quand on connait l'antisémitisme encore virulant en Russie. Le pire des amalgames est celui qui assimile la victime et son bourreau.

memorial98 09/02/2009 21:12


 Dans une démocratie, quand l'extrême-droite progresse il faut y faire face et aussi se poser des questions.
La comparaison avec Poutine est tout à fait légitime; vous devriez plutôt vous préoccupper qu'Israël mène une politique proche de celle d'un personnage de son acabit.


Grunchard 08/02/2009 22:56

Vous oubliez les Israéliens d'origine russe, plus d'un million, et pas très habitués aux nuances de la démocratie (éducation stalinienne)
Les immigrés russes rêvent d'un "dirigeant fort»
http://www.lefigaro.fr/international/2009/02/06/01003-20090206ARTFIG00568-israel-les-immigres-russes-revent-d-un-dirigeant-fort-.php

memorial98 09/02/2009 21:08


vous avez mal lu car l'article fait explicitement référence à cet aspect