Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'association MEMORIAL98, qui combat contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.  

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Ce site en est l'expression dans le combat contre tous les négationnismes

(Arménie, Rwanda, Shoah ...)

_______________________________________

__________________________________________

Retrouvez aussi le quotidien de l'info antiraciste sur notre blog d'actus :

__________________________________________________________    

________________________________________________________

Sur les réseaux sociaux : 

    

____________________________________________

_____________________________________________

 

Pour correspondre avec nous, nous proposer des articles ou des informations,

pour toute question : 

contact@memorial98.org

______________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 15:24

 

Sur Facebook suivez l'actualité pluri-quotidienne de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme de Memorial 98 à l'adresse http://www.facebook.com/groups/348947755137242/.

Ce groupe Facebook est le prolongement de ce site et rend compte de l'activité antiraciste et antifasciste.

 

Contre tous les génocides et leur négation: rassemblement le 27 avril à Paris de 10 à 20H sur le Parvis de Notre-Dame.

Nos amis du collectif Van (Vigilance arménienne contre le négationnisme) organisent pour la 9e fois une journée de sensibilisation aux génocides et à la lutte contre le négationnisme. L’association Memorial 98 est partenaire de cette initiative depuis plusieurs années et appelle tous ses sympathisants et lecteurs parisiens à y participer. Celle-ci se déroule à la fin du mois d'avril, ce "mois terrible" qui voit se succéder la commémoration du génocide des Tutsi avec le 20e anniversaire cette année, du génocide des Arméniens et celle la Shoah, à l'occasion de l’anniversaire de la révolte du Ghetto de Varsovie le 19 avril 1943 ( voir  Ghetto de Varsovie: 70 ans après la révolte)

L’actualité nous encourage à intensifier la lutte contre le négationnisme et toutes les formes de racisme. Nous saluons l’initiative de commémoration du génocide des Arméniens en Turquie même. La journée du 27 avril à Paris est quant à elle dédiée au génocide des Tutsi qui a encore à lutter contre le révisionnisme et le refus de reconnaître les responsabilités de ceux qui ont laissé faire (voir Rwanda : la honte du gouvernement français)  .

La poussée de l’extrême-droite européenne qui  espère, dans le cadre de la crise économique, connaître le succès lors des prochaines élections au Parlement européen dans quelques semaines, rappelle l’actualité de la lutte contre les idéologies et les pratiques de haine dans tout le continent. Le combat s’étend de la Russie poutinienne aux Pays-Bas de Wilders, de la Grèce menacée par les néo-nazis d’Aube Dorée à la Hongrie du Jobbik néo-fasciste.

Les Roms, les Juifs, les immigrés, les musulmans, les homosexuel(le)s sont menacés partout.

En France, la nouvelle poussée du Front National et sa conquête de municipalités renforce l’urgence d’un combat anti-fasciste unitaire et résolu. Ce combat inclut Dieudonné, Soral et F. Belghoul qui ont lancé des nouvelles campagnes antisémites et homophobes, à l’ombre du Front National (voir Dieudonné : au-delà de la quenelle, l’escalade meurtrière

" Dans un lycée de prestige, un antisémitisme d'une certaine classe")

Memorial 98 agit dans ce sens et participe à la Coordination Nationale contre l’extrême-droite (CONEX voir Antifascisme: regroupement des forces ). De nouvelles initiatives sont d’ailleurs prévues dans ce domaine, notamment lors du 1er mai et lors d’assises du mouvement anti-fasciste.

Memorial 98

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] –

« Les Hommes Debout » contre les génocides

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] franchit le cap de ses dix années d’existence et organise – à l’occasion du 99e anniversaire du génocide arménien de 1915 et du 20e anniversaire du génocide des Tutsi - sa 9e Journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation. Cet événement aura lieu le dimanche 27 avril 2014, de 10h à 20h, sur le Parvis de Notre Dame de Paris, en partenariat avec 28 associations[1] internationales des droits de l’homme.

Le Collectif VAN - qui œuvre pour le partage des mémoires, contre le racisme et la négation des génocides - place le 20e anniversaire du génocide des Tutsi et son million de morts en 1994 au Rwanda, au centre de son exposition à ciel ouvert.

A cet effet, cinq stèles de trois mètres de haut, affichant les Hommes Debout[2], œuvres du plasticien Bruce Clarke avec le Collectif pour les Hommes debout, se dressent sur le Parvis. La démarche de Bruce Clarke « est une tentative de réparation symbolique envers les morts à l’usage des vivants ». Les artistes Vatché et Dibasar offrent sur quatre autres stèles leur vision des Arméniens, Juifs, Tutsi et Darfouri, tombés lors de génocides passés ou en cours.

En ce dernier dimanche d'avril, dédié chaque année à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps nazis, des bulles s'élèvent sur le Parvis, comme autant de pensées, en hommage aux victimes des génocides. Le public est amené à participer à cette action de sensibilisation en suspendant des papiers de toutes les couleurs sur les fils de la mémoire.

Les neuf stèles du Collectif VAN offrent un double parcours thématique : artistique d’un côté, politique de l’autre. Au verso des panneaux, se poursuit un travail de sensibilisation au sort des minorités de Turquie qui subissent depuis un siècle, génocides, meurtres, violences et discriminations.

A un an du Centenaire du génocide arménien, la Turquie poursuit son négationnisme d’Etat.

Elle muselle une grande voix arménienne de Turquie, Sevan Nichanian [Nişanyan], auteur, journaliste, linguiste renommé, en prison pour 4 ans depuis le 2 janvier 2014 et mis à l’isolement. Sous le prétexte fallacieux d’absence de permis de construire, l’intellectuel arménien, en attente de 17 autres procédures, risque jusqu’à 50 ans de prison.

Ainsi, près de 100 ans après le génocide de 1915, les discours peuvent varier mais les méthodes ne changent pas.

Séta Papazian

Présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

 [1] Liste des 28 Associations partenaires de notre journée d’action - Par ordre alphabétique

Allemagne : AGA [Working Group Recognition Against genocide for international understanding - Berlin] -

SKD [Association of opponents to genocides - Soykırım Karsıtları Derneği - Ali Ertem Francfort sur le Main]

Belgique : Ateliers du Soleil [Bruxelles] - Fondation Info-Türk [Bruxelles]

France : Académie Arts et Culture du Kurdistan [Paris] - Aircrige [Association internationale de recherche sur les crimes contre l'humanité et les génocides] - AMEDJ d'Ivry [L'Association pour la mémoire des enfants juifs déportés d'Ivry] - Amitiés kurdes de Bretagne - Appui Rwanda - Centre Simon Wiesenthal - Collectif Urgence Darfour [CUD]- CM98 - CPCR [Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda] - Communauté chypriote de France – Communauté Rwandaise de France [CRF] - EGAM [European Grassroots Antiracist Movement] - FEYKA [Fédération des associations kurdes en France] -

IACS [Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque] - Ibuka France - Communauté Institut Kurde de Paris – L'Arche [Le mensuel du judaïsme français] – La Licra - Mémorial 98 - SOS Racisme - UEJF [Union des Etudiants Juifs de France]- Uz et Coutumes [Travail de mémoire par le théâtre de rue] - Vigilance Soudan

Israël : The Institute on the Holocaust and Genocide [Jerusalem]

Turquie : IHD [İnsan Hakları Derneği, Association des droits de l’Homme de Turquie, affiliée à la FIDH].

 ***[2] Les Hommes debout

1994, Rwanda, le génocide des Tutsi est en marche.

Entre avril et juillet plus d’un million de personnes sont exterminées sans que les grandes puissances ni l’ONU n’interviennent.

2014, 20 ans plus tard, le plasticien Bruce Clarke, avec le Collectif pour les Hommes debout et le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme], rend hommage à ce million de fois une personne en donnant corps, sur le Parvis de Notre-Dame de Paris, à ces hommes, ces femmes, ces enfants, debout.

 Ces silhouettes tendent à restituer une présence, à restaurer l'individualité des disparus, à rétablir leur dignité.

 Afin de lutter contre l’amnésie, durant l’année 2014, Les Hommes debout sont installés et projetés sur les lieux des massacres au Rwanda en partenariat avec les associations de rescapés et la CNLG*, mais aussi dans plusieurs villes de par le monde (Lausanne, Luxembourg, Genève, Bègles, Paris, Liège, Ivry, Bruxelles, …).

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] et Ibuka (Belgique, Suisse et France) s’associent à la démarche de Bruce Clarke

2014_04_27_Affiche_A4_CVAN_OK_bd.jpg

voir aussi:

Syrie: soutenons le peuple martyrisé!

Un appel contre les stéréotypes de la haine.

Syrie: soutenons le peuple martyrisé!

Histoire: la gauche combat l'antisémitisme.

Extrême-droite: récidive violente.

9 Novembre : 75 ans après la « Nuit de Cristal »

Marine Le Pen: un dérapage?

Halte à la Valls des expulsions!

Premier mai: agir contre la xénophobie en Europe.

Génocide des Tutsi : pour une reconnaissance des responsabilités françaises

Hitler ? Pff, une banalité ! ... par Souâd Belhaddad

Partager cet article

Repost 0
Published by memorial98 - dans memorial98
commenter cet article

commentaires